Démolition du petit marché de Baco-Djicoroni Golf : Les occupants surpris par une action forte des autorités

Hier, mardi 09 février le petit marché de Baco Djicoroni Golf communément appelé ‘’le marché Ramatoulaye’’ a été démoli et tous les débris ont été enlevés aussitôt. Une importante équipe de la Garde nationale et de la Police a été mobilisée pour sécuriser l’opération. Les occupants retranchés dans les rues d’à côté, le cœur meurtri, assistaient impuissants à l’opération et se disent surpris de l’action. Ils signalent qu’ils n’ont eu de sommation, mais la mairie de la commune contredit cette version de faits.

Nous nous sommes adressés à quelques occupants du marché ‘’Ramatoulaye’’ de Baco Djicoroni Golf  pour recueillir leurs impressions. Ainsi Fatoumata YATTARA a déclaré que « Ce matin quand nous sommes venues avec nos marchandises, on a trouvé que le marché était animé. Les forces de l’ordre nous ont informés qu’il n’y a pas vente aujourd’hui. J’ai demandé qu’on nous donne le temps de sortir nos matériels. Donc ils me l’ont accordé. Quand on a commencé à faire sortir nos matériels, la grue est arrivée et ils nous ont dit de sortir. Donc ils ont démoli tous nos biens. Ils ont tout détruit. Aucun des effets n’a été sauvé. On n’a pas reçu de sommation. Personne n’a été avisé de la démolition.  Si on était aviséon allait retirer nos marchandises car nous savons que ce lieu ne nous appartient pas. Nous nous attendions à laisser cet endroit quand les autorités en auront besoin. Nous ne sommes pas des voleurs. Nous cherchons seulement de quoi nous nourrir ». Elle a signalé que «  Le représentant du maire, le chef de quartier, le président des jeunes sont venus pour intervenir, mais les forces de l’ordre ne voulaient pas qu’ils se rapprochent du marché ».

Quant à Oumar DIALLO,  Il a confié que «  Ce marché est une place publique. C’est vrai, ils ont dit que cette place est réservée pour la construction d’un Centre de santé. Ce qui nous fait mal, c’est démolir le marché sur nos marchandises. On s’attendait à partir un jour mais il fallait nous aviser au moins. Dans ce marché il y a beaucoup de veuves qui prennent en charge leur famille. Mais s’il faut qu’on détruise leurs marchandises sans donner de sommations, cela n’est pas bon du tout. Certaines ont perdu plus 300.000 FCFA dans cette démolition ». 

Un autre occupant qui répond au nom de Yougo a indiqué que : « Nous n’avons pas reçu de sommations.  J’ai perdu beaucoup de marchandises tel que les vêtements, les chaussures… J’ai perdu des marchandises d’une valeur de plus d’un million (1.000.000) de FCFA. Ma commande est arrivée seulement hier vers 14 heures. Tout a été détruit ».

Pour avoir plus d’informations sur la cause de la démolition de ce petit  marché. Qui est responsable de la démolition ? Ce marché a-t-il été démoli sans que les occupants n’aient reçus des sommations d’usage par un huissier comme ils l’affirment ? Nous avons fait un tour à la mairie de la commune V du District de Bamako.

YOUSSOUF KONATE 

Soir de Bamako

Laisser un commentaire