Développement du quartier de Djelibougou : Les habitants montent au créneau

Ils étaient  nombreux ce dimanche 9 janvier 2021 à répondre à l’appel  du chef de quartier de Djelibougou et des associations pour le développement de la commune I pour prendre part à une Assemblée générale d’informations sur le quartier Djelibougou.

Cette rencontre qui a enregistré la présence des autorités communales, coutumières  administratives, religieuses, service technique de la mairie et la population  de Djelibougou visait un double objectifs : Faire le  diagnostic sans complaisance de Djelibougou, un des 9 quartiers de la commune I d’une part et d’autre part poser les jalons pour son développement à travers la gestion rigoureuse et saine des infrastructures de développement qui y si trouvent.

Cette assemblée générale d’information s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres initiées par le chef de quartier de Djelibougou et ses conseillers  en collaboration avec les associations de développement de la commune I  sur toutes les questions qui touchent son développement enfin  d’offrir un  meilleur cadre de vie  à la population.

Cadre de rencontre et d’échange entre la population de Djelibougou de génération différente, cette assemblée générale populaire  a tournée autour  de trois  points essentiels qui sont : l’aménagement du marigot Molobalini long plus de 5km et qui traverse six quartiers à savoir : Sotuba, Fadjiguila, Korofina Nord,  Korofina Sud, Djelibougou et  Djoumanzana ; l’aménagement des rues Sada Diallo, croix rouge, plaque rouge, rue 230 et 235 et les préparatifs de la Foire de Bamako que Djelibougou doit abriter dans les jours à venir.

En souhaitant la bienvenue aux invités, le chef de quartier de Djelibougou Mory Konaté, s’est réjoui de la forte présence des autorités communales et de la population, toute chose  qui, selon lui, prouve toute l’importance de cette assemblée générale qui va permettre de mettre la population au même niveau  d’information en ce qui concerne le développement du quartier et les perspectives à venir.

Il a par ailleurs appelé la population à l’union sacrée et au don de soi en ce qui concerne le développement de Djelibougou qui est un vieux quartier de la commune I et qui regorge beaucoup de cadres et de commerçants.

Dans sa communication, Youba Cissé, conseillé du chef de quartier, membre de la commission d’organisation a touché du doigt la question relative à l’aménagement du marigot Molobalini qui tarde toujours et cela malgré les assurances données par le ministre de l’assainissement de l’environnement et du développement durable, M. Modibo Koné au cours de l’émission Guelekan tenue à Djelibougou. « L’aménagement de ce marigot qui traverse six quartiers de la commune I et qui est devenu un dépotoir d’ordure fait parti aujourd’hui des priorités de la population de Djelibougou qui attendent toujours  sans aucune réponse malgré les promesses et les assurances données », a t-il martelé.

Il a par ailleurs demandé l’implication de toute la population, chacun à travers ses relations et compétences, pour trouver enfin une solution à ce problème de marigot avant l’hivernage pour éviter les inondations et ses conséquences sur la commune I.

Tour à tour, les intervenants qui se sont succédés ont chacun salué la tenue de cette rencontre et surtout la nécessité d’aménager le marigot Molobalini et de mettre sur place une commission chargée du suivi des travaux et de l’entretien de la rue Sada Diallo ainsi que les autres rues de Djelibougou pour le bonheur de la population.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24

Laisser un commentaire