Dicko chez Chérif: la rencontre de clarification

Après de longs mois sans se voir, physiquement, depuis la chute du régime d’IBK, les deux érudits se sont rencontrés, hier (NDLR : samedi 10 avril), à Nioro, dans l’une des somptueuses résidences du Guide spirituel des hamalistes.

Ce fut une rencontre de mise au point entre les deux sur les questions brûlantes de l’heure, notamment le déroulement de la transition.

Après avoir expliqué ses rapports pas très fameux avec les autorités de la transition, l’Imam Dicko a tenu à rassurer le Chérif de Nioro de sa fidélité et du grand respect qu’il a toujours eu pour ce dernier.

Quant au Chérif, il a rappelé à son hôte :

-l’évolution de son soutien aux nouvelles autorités,
-et également d’autres faits marquants l’actualité du pays depuis les événements du 18 août.

«Depuis l’arrivée des militaires au pouvoir, je suis l’une des premières personnes ayant déclaré ouvertement leur soutien à eux, et ce, sans condition aucune», a martelé le Chérif.

Le Chérif renchérit en ces termes : «ce soutien a continué jusqu’au jour où j’ai décidé de le leur retirer après plusieurs sommations sur le retrait pur et simple du projet de texte sur le genre porté par Madame la Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille dont j’ai demandé l’éviction de son poste.»

Le Chérif a tenu à rappeler à l’Imam Mahmoud Dicko que ces autorités de transition n’ont aucune considération, non seulement pour la religion, mais également pour les leaders religieux. Ils nous démarchent seulement lorsqu’ils rencontrent des difficultés dans la gestion des affaires, dixit le Chérif.

L’Imam Dicko, pour sa part, a clarifié sa position. Il dit, je cite : ‘’je n’ai jamais rencontré le Président de la transition depuis son arrivée jusqu’au aujourd’hui», fin de citation.
Après un entretien d’une demi-heure, la rencontre s’est clôturée par un huis clos.

Cheick Coulibaly
Chargé à la communication

Source: Info-Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *