Élection du président du parlement panafricain : 100 millions pour rien

 

Élection du président du parlement panafricain : 100 millions pour rien selon nos radars, notre pays aurait déboursé 100 millions de fcfa afin de battre campagne pour qu’Aïssata Alassane Cissé dite Chato. l’ex-députée de bourem et membre du conseil national de la transition, briguait ni plus ni moins que le perchoir du parlement africain lors de la dernière session dudit parlement tenue, il y a quelques jours, en afrique du sud.
 L’élection a tourné au pugilat quand la représentante du Zimbabwe -qui exigeait la rotation au niveau de la présidence du Parlement- a échangé des propos très durs avec un député sénégalais qui soutenait notre « Chato nationale ». Cette bagarre d’un autre siècle a obligé les « sages » africains à reporter ladite élection au mois d’octobre prochain. Une mauvaise nouvelle ne venant jamais seule, au lendemain du report, l’Union africaine a suspendu notre pays de toutes ses instances, rendant du coup, l’élection de notre compatriote impossible. A-t-elle pu dépenser les 100 millions de FCFA que les autorités auraient virés , selon les mauvaises langues, dans son propre compte ? Si c’est le cas, un ordre de recettes s’impose. Au même moment qu’on donnait 100 millions à Chato, le désormais ex-Président de la Transition, Bah N’Daw, a refusé de prolonger le fonctionnement jusqu’au mois de décembre du cabinet de feu Général Amadou Toumani Touré, pour dit-il, manque de ressources financières.

Source: Le Sphinx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *