Enfin, un vaccin contre le paludisme ?

Bientôt, un vaccin contre le paludisme au Mali. L’annonce a été faite par le Programme national de lutte contre le paludisme dans le pays. C’est le fruit de deux années d’études menées par le Centre de recherches et de formation sur le paludisme au Mali en collaboration avec l’Institut de recherche en sciences de la santé au Burkina-Faso. Les résultats de cette étude ont été présentés lundi 06 septembre 2021 à Bamako.

Cette étude a été effectuée sur 6 000 enfants âgés de 5 à 17 mois au Mali et au Burkina-Faso entre 2017-2019. « C’est un vaccin fabriqué par le laboratoire GSK » affirme Pr Alassane Dicko. Le chef de l’unité de recherche clinique de Bougouni et de Ouelessebougou poursuit que « plusieurs scientifiques de différents groupes hors de l’Afrique travaillent pour aider à évaluer le vaccin et montrer s’il peut être un outil additionnel pour la lutte contre le paludisme ».

Selon Pr Alassane Dicko, « ce vaccin est en phase d’évaluation ». « Nous avons fait le travail en collaboration avec nos partenaires du Royaume-Uni, notamment l’École de santé publique de Londres. Nous pensons que ça va révolutionner et ça va avoir un impact important dans la lutte contre le paludisme », rajoute Pr Dicko.

« L’arrivée d’un vaccin contre le paludisme est une lueur d’espoir dans la lutte contre la maladie », déclare Dr Idrissa Cissécoordinateur du programme national de lutte contre le paludisme au Mali. Il estime que des efforts devront être fournis par le gouvernement en vue de faciliter l’accès à ce vaccin. Notre interlocuteur ne précise toutefois pas, quand est-ce que le vaccin verra le jour.

Mais il indique que « l’OMS est en train de travailler activement sur ce résultat ». Dr Cissé signale que l’organisation mondiale de la santé « va d’abord voir comment ces stratégies peuvent être affinées pour rendre le vaccin disponible ». Une fois faite, ses responsables vont « définir les normes et l’OMS verra comment l’intégrer dans leur politique ». « Ça veut dire que nous devons travailler pour que nous ayons le vaccin », conclut le coordinateur du programme national de lutte contre le paludisme au Mali.

Source: Studio Tamani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *