Espace sous-bois de l’ACI 2000 : La direction des “Eaux & forêts” affirme : Moussa Traoré conteste

La gestion de l’espace « Sous-Bois » de l’ACI 2000 est au cœur d’un différend entre la directrice régionale par intérim des Eaux et forêts de Bamako, Mme Djénéba Guindo et Moussa Nantégué Traoré. Ce dernier conteste la note qui résilie son contrat d’aménagement sur cet espace tant convoité.

Dans la note n°22/DREF/DB, la directrice régionale des Eaux et Forêts du district de Bamako, Mme Djénéba Guindo résilie le contrat d’aménagement accordé en 2007 à Moussa Nantégué Traoré sur une partie de terre pleine centrale à l’ACI 2000 plus connu sous le nom « Espace Sous bois ». « J’ai l’honneur de vous rappeler que le contrat d’aménagement de production de plants et de fleurs sur une partie de terre pleine centrale à l’ACI 2000, établit entre vous et la direction régionale de la Conservation de la Nature à la date du 20 mars 2007 stipule que vous êtes autorisé à aménager et à vous installer pour produire et commercialiser des plants et des fleurs à aménager et à vous en qualité de pépiniériste », peut-on lire dans la correspondance dont ‘’Le Challenger’’ a pu obtenir copie. « Ayant constaté que ce contrat a été violé pendant des années par la récupération d’un quelconque frais de l’occasion, la Direction régionale de la conservation de la nature ayant été érigée en Direction régionale des Eaux et Forêts par décret n°09-500/PRM du 23 septembre 2009, à ce titre je me vois dans l’obligation de résilier votre contrat à compter de ce jour 12 février 2021 », conclut Mme Djénéba Guindo.

Des arguments rejetés par Moussa Nantégué Traoré qui crie à la violation de l’article 9 du contrat d’aménagement. L’ingénieur des Eaux et forêts à la retraite soupçonne une complicité entre le service des Eaux et forêts et Larba Kéré, l’actuel exploitant du ‘’Sous-bois’’. Ce dernier a quelques divergences avec l’ingénieur des Eaux et forêts à cause du non paiement des frais de location et autres manquements. Et Larba Kéré avait été sommé de dégager les lieux. Comme une coïncidence, c’est le lendemain de la sommation des huissiers à Kéré que la directrice, Djénéba Guindo a adressé une lettre à son collègue à la retraite de vider le coin. Dans une lettre adressée à Larba Kéré avec ampliation à plusieurs personnes dont Mme Djénéba Guindo, Moussa Nantégué Traoré écrit : « Mr KERE, lors du paiement des frais de location du mois de juillet 2020, vous m’aviez dit que le Directeur national des Eaux et Forêts vous dit de ne pas payer mes frais de location, et qu’il peut me poursuivre en justice, celui qui a signé mon contrat est mort et que lui en tant que directeur national, ce qu’il ne gagne pas, c’est ce que moi je gagne en tant que retraité. Je vous rappelle une fois de plus que lors du paiement des frais de location du mois d’août 2020, je vous avais invité dans ma voiture pour vous donner de l’argent, vous m’aviez dit ce jour là que le directeur national et la directrice régionale du district par intérim sont contre moi. D’ailleurs, qu’ils vous ont demandé de créer un précédent pour qu’ils agissent contre moi».

Moussa Nantégué Traoré va loin plus en évoquant les investissements de plusieurs millions de nos francs faits pour rendre l’espace attractif. Au-delà des arbres plantés et entretenus par ses soins, l’ingénieur des Eaux et forêts à la retraite a travaillé dur pour nettoyer l’espace. L’actuel exploitant de « Sous bois », qui est le cinquième locataire des lieux et les cadres des Eaux et Forêts sont-ils dans un complot contre Moussa Nantégué Traoré ? Affaire à suivre

Drissa Togola

Source: Le Challenger

One Reply to “Espace sous-bois de l’ACI 2000 : La direction des “Eaux & forêts” affirme : Moussa Traoré conteste”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *