Favoritisme à la DGCC : Le ministre du Commerce impose Mohamed Abdallah

Malgré les sanctions disciplinaires prises par la direction générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence (Dgcc) et la direction des ressources humaines du secteur du Développement économiques et des Finances contre Mohamed Mahamoud Abdallah, administrateur des Arts et de la Culture pour indiscipline et le trouble au sein du service, ce dernier a été réaffecté à la Dgcc par l’actuel ministre de l’Industrie et du Commerce, Mahmoud Ould Mohamed. La décision du ministre serait motivée par ses liens avec l’agent en question.

Si l’impossible n’est pas malien, certaines actions font grincer les dents. En lieu et place des textes, le favoritisme et le clientélisme ont toujours eu raison dans ce pays. Le Malikura dont nous rêvons se fera sûrement attendre.

Mohamed Mahamoud Abdallah, administrateur des Arts et de la Culture de son Etat, a été injustement parachuté à la direction générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence. Une structure qui n’est pas adaptée à son profil.

Malgré son statut, Mohamed Mahamoud Abdallah est devenu un agent encombrant, un perturbateur qui n’hésite plus à s’attaquer directement aux autres agents de la structure y compris la hiérarchie.

Partant de ce constat, le directeur des ressources humaines du secteur du Développement économique et des Finances, Mahamadou Diallo a pris, le 26 décembre 2019, la décision N°2019-0376/MIC/DRH-SDEF portant abrogation de la décision N°2019-0040/MCC/DRH-SDEF du 19 février 2019. « Est abrogée dans toutes ses dispositions, la décision N°2019-0040/MCC/DRH-SDEF du 19 février 2019 en ce qui concerne monsieur Mohamed Mahmoud Abdallah, N°Mlle 0129.888-A, Administrateur des Arts et de la Culture », précisait la décision.

Dans la note de service N°-003/MIC-DGCC, le directeur général du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence a exécuté la décision.

Cependant, deux semaines après sa nomination à la tête du ministère de l’Industrie et du Commerce, le ministre Mahmoud Ould Mohamed est revenu sur la décision d’abrogation de la décision N°2019-0040/MCC/DRH-SDEF du 19 février 2019.

Pis, jusque-là, le ministre n’a pas effectué une visite au sein de ses services rattachés pour s’imprégner des réalités de ses services techniques.

Pourquoi cette précipitation de prise de décision de la part du ministre ? Le ministre a-t-il un lien particulier avec le nommé Abdallah ? Sinon comment un ministre qui veut du renouveau peut se permettre une telle chose qui va dans le sens de l’encouragement de l’indiscipline et le désordre au sein d’un service ?

A peine retourné à la Dgcc, le nommé Mohamed Mahmoud Abdallah se tape déjà la poitrine d’avoir réussi à faire son comeback et menacerait de représailles contre tous ses détracteurs.

Nos investigations ont révélé que le nommé Abdallah serait le cousin direct du chef de cabinet du ministre. En un mot, le favoritisme a eu raison du bon fonctionnement du service. Selon les mêmes sources, le ministre envisage de revenir sur les mutations de certains agents proches de son cousin.

Affaire à suivre

N.D

L’Alerte

One Reply to “Favoritisme à la DGCC : Le ministre du Commerce impose Mohamed Abdallah”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *