Gendarmerie nationale du mali : le colonel Alpha Yaya Sangaré est-il en fuite ?

On a coutume de dire que l’histoire rattrape toujours ses braconniers. La nature humaine est ainsi faite, mais Dieu rétablit toujours la justice. Indésirable et coincé dans ses derniers retranchements, le Colonel de gendarmerie Alpha Yaya Sangaré aurait pris la poudre d’escampette. Les dernières informations l’annoncent cependant dans le pays de l’Oncle Sam comme indiqué par un de ses camarades porteurs d’uniforme, pour une formation. Il faut dire que l’Officier de la gendarmerie est devenu très encombrant et cette formation-sanction a pour but de l’éloigner de la sphère du pouvoir et surtout du peuple qui le recherche activement pour le supposé rôle qu’il aurait joué contre la nation malienne.

Aujourd’hui, nous avons aussi obtenu les images de démolition du patrimoine national immobilier malien perpétré par ses soins. Cette démolition de l’appartement 361 que nous évoquions dans notre précédent numéro n’obéit à aucune orthodoxie régulière régissant en la matière les textes au Mali. Selon nos investigations, il a utilisé la force sans être muni d’aucun document administratif et en l’absence d’un huissier ou d’un représentant des services habilités de l’administration des biens de l’État. Ce jour-là, les images ont parlé, il a battu le rappel des troupes en faisant appels aux pantins de la FORSAT, et étrangement des éléments du premier arrondissement acquis à sa solde. Toujours selon nos sources, le Commissaire de ce ressort territorial n’a remis aucun document juridique à ses subordonnés vus sur les lieux. Injustice, quand tu nous tiens! Pauvre Mali, tu es encore laminé en attendant encore Dieu.

Pire, relevé du Camp I pour avoir brisé l’une des côtes du Commandant Kanikomo suite aux violences physiques amoureuses commises sur cette dernière, notre Officier risque aussi la radiation pour indiscipline caractérisé, voie de fait et d’avoir porté la main sur un haut gradé dans l’exercice de ses fonctions et en tenue militaire. Donc, aucun acte ne plaide vraiment en faveur d’Alpha Yaya Sangaré qui ne bénéficie d’aucune circonstance atténuante pouvant éviter la mise en cause de sa responsabilité pénale qui est individuelle. C’est un potentiel futur bagnard. Et vu qu’il ne pourra échapper aux mailles de la justice malienne, on a vite fait de l’exfiltrer, mais le peuple du Mali et ses victimes nombreuses n’oublieront jamais. Les casseroles qu’il traîne derrière lui font beaucoup de résonnances.

Dans cette chienlit, le M5-RFP l’attend de pied ferme. Ce mouvement, très actif et déterminant dans la chute d’IBK, réclame sa peau car indexé d’avoir, selon des représentants de cette organisation,tiré sur les manifestants dont l’œuvre a été parachevée par les militaires qui ont ensuite préférer garder le pouvoir.

Mais aux dires des uns et des autres, Alpha Yaya Sangaré n’échappera jamais à la justice malienne car il est son propre bourreauet beaucoup pensent aujourd’hui que sa carrière est déjà finie. Irrémédiablement.

ISSIAKA SIDIBÉ

Source: Le Matinal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *