GOUVERNEMENT AU MALI: LES RACINES DU MAL

Avec la démocratie comme slogan, plusieurs gouvernements se sont succédé au Mali. Pourquoi leur durée ne dépasse pas un an et demi ? Un gouvernement, c’est d’abord la promotion des cadres. Sa formation doit faire appel à des cadres intrinsèques de l’administration publique et non à des hommes de partis politiques ou de professions libérales qui viennent pour s’enrichir momentanément et partir en commettant souvent des actes ignobles.

Les actes crapuleux gouvernementaux sont les plus souvent commis par ces docteurs ès économies ou sciences sociales. En somme, de vrais délinquants à col blanc. Certains ministères sont encore sous le choc des mauvaises politiques de certains ministres politiques: les ministères de la Défense et des anciens Combattants, des Affaires foncières et des Domaines de l’État, l’Éducation nationale, les Mines et l’Énergie et de l’Eau, l’Administration territoriale et de la Décentralisation, la Communication.

À cela s’ajoute la nomination de civils à la tête de certains départements des forces armées qui n’ont aucune connaissance dans le domaine. C’est comme ça que notre armée a été détruite par les démocrates. Les plus grands délinquants financiers maliens sont tous fonctionnaires de l’État ou anciens ministres du gouvernement (Rapport Banque mondiale 1998, vingt et un (21) milliardaires dont 16 fonctionnaires)

Source: L’Inter de Bamako

One Reply to “GOUVERNEMENT AU MALI: LES RACINES DU MAL”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *