Guinée: Gel des avoirs des ministres, hauts dignitaires et hommes d’affaires du régime déchu d’Alpha CONDÉ. Exclusif

Le nouvel homme fort de Conakry, le Colonel Mamadi Doumbya bande les muscles et compte aller jusqu’au bout. Il a décidé de geler à compter de ce jeudi les comptes bancaires ouverts par les ministres, les hauts dignitaires et hommes d’affaires du régime déchu d’Alpha CONDÉ. Alors que ce dernier est toujours reclus dans sa suite présidentielle de l’hôtel Noom de Conakry, privé de ses téléphones. Détails exclusifs

Le sort de l’ancien Président Alpha CONDÉ sera au cœur des discussions entre la délégation de la CEDEAO arrivée ce vendredi matin à Conakry et la junte militaire guinéenne au pouvoir depuis dimanche dernier. La CÈDEAO a dans ses valises la demande de libération de l’ex-Président Alpha CONDÉ formulée par les Chefs d’État de l’organisation communautaire. Un sujet de friction qui risque d’opposer les deux parties,  glisse une source autorisée, à Confidentiel Afrique. Comme nous l’avions révélé en exclusivité hier jeudi dans notre édition électronique, la junte militaire subit de fortes pressions extérieure et ne compte pas fléchir sur sa position de garder l’ancien Chef de l’État guinéen. Sauf changement de dernière minute. Le Colonel Mamadi Doumbya et ses hommes ont demandé à toutes les banques opérant sur le marché guinéen ce jeudi le gel des avoirs des ministres, des hauts dignitaires et d’hommes d’affaires du régime déchu d’Alpha CONDÉ. En attendant de voir clair.  Cette décision, sera suivie bientôt d’une mise sur pied d’une commission d’enquête financière et économique devant faire la lumière sur les avoirs financiers et immobiliers de la plupart de ces hauts dignitaires qui ont travaillé ces dix dernières années avec ce régime. Selon des informations exclusives parvenues à Confidentiel Afrique, cette commission devra être dirigée par le général Aboubacar Sidik CAMARA Alias IDI Amin,

Par Hippolyte GOURMANTIER (Confidentiel Afrique)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *