Habib Dembélé dit Guimba : « Je suis candidat à la présidentielle du 29 juillet »

Après 2002, Habib Dembélé alias Guimba national grossi le nombre de candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet. Il est candidat du mouvement : « Mali yè anbè de ta yé ».

 C’est officiel : Habib Dembélé communément appelé Guimba national est candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain sous les couleurs de : « Mali yè anbè de ta yé » (Le Mali nous appartient tous). L’annonce a été faite par lui-même au cours d’une conférence de presse tenue samedi 26 mai au Palais de la Culture, Amadou Hampathe Ba, en présence de certains membres de la direction de sa campagne.

D’entrée de jeux, le candidat a tenu à préciser les raisons qui ont prévalu à se présenter candidat. Elles se justifient à ses dires par un souci de construire le Mali avec des idées novatrices outre celles avancées par les politiques qui,« depuis des décennies n’arrivent à solutionner les problèmes du Malien ».

Pour sensibiliser le maximum de Maliens à adhérer à sa cause, Guimba national dira être très diffèrent des autres candidats par la façon de faire les choses. «  Je ferai une campagne civilisée sans argent, sans insulter l’autre et sans achat de conscience. Parce que je n’ai pas d’argent (2000 ou 5000 F CFA) pour acheter les électeurs ». Selon le conférencier, ses atouts c’est qu’il n’est pas politique. « Je serai écouté parce qu’il y a une place à prendre. Les Maliens n’ont plus confiance à l’homme politique.  On a confié  notre destiné aux politiques, le constat est amer. C’est comme si hier vaux mieux qu’aujourd’hui ».  

Dans les jours  à  venir dira-t-il, un programme de société sera mis à la disposition du grand public.

Pour se présenter a l’élection présidentielle du 29 juillet, le paiement d’une caution de 25 millions F CFA et le parrainage des députés ou conseillers nationaux sont des conditionnalités. Se prononçant sur ces points, Si Habib Dembélé juge la caution un peu trop élevée, il dit que son paiement ne constitue pas de la mer à boire pour lui. Le candidat de « Mali yè anbè de ta yé », a laissé entendre qu’il a approché des opérateurs économiques qui lui ont promis de l’aider pour payer sa caution. «  Comme sa je vais éviter les trocs et autres calculs  politico-politicienne et serai tranquille de décider de ce que je voudrai. Personne n’aura à me mettre la pression parce qu’il m’a financé », a souligné Guimba.

Parlant du parrainage des élus, le conférencier dit être convaincu qu’il aura la signature des députés. «  Je lance un appel à tous les vrais démocrates élus, à faire en sorte que j’ai leurs signatures afin que je participe aux débats démocratiques parce nous avons des idées pour le Mali ». Et d’ajouter «  Si je n’ai pas le parrainage des députés ou les conseillers, je ne rallierai pas un autre candidat ».

Amadou Sidibé 

Les echos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *