Insécurité à Bamako : Un braquage tourne mal à Sebenikoro et fait trois morts dont un passant et un policier blessé

Trois morts dont un passant et un élément du Groupement Intervention de la Police Nationale blessé à la cuisse, c’est le triste bilan d’une tentative de braquage d’une femmes sur une moto Djakarta.

Selon une source policière, le 17 février 2021 aux environs de 20 heures à Sebenicoro en face du lycée Mamadoun M’bogdje, une dame a été braquée par deux individus et dépossédée de sa moto Djakarta. « Après leur forfait, les deux suspects ont tiré des tirs avant de prendre la route vers le centre ville. Ils ont été poursuivis par le Sergent Issa T TRAORE du GIPN. Ils ont tiré sur ce dernier au niveau de l’agence BNDA de Sebenicoro. Ce dernier à riposté blessant grièvement les deux suspects qui ont succombé des suites de leurs blessures ».

Quant au policier qui a neutralisé les deux bandits, le sergent Traoré , il a été blessé par balles à la cuisse.

Un passant fauché par une balle perdue ?

Sur les lieux, une équipe du 9è a fait le constat d’un jeune homme par terre atteint d’une balle perdue, qu’en plus des deux bandits. Selon un membre de sa famille, ce jeune homme du nom de Aboubacar Diakité se rendait tranquillement chez son grand frère à Sebenikoro. Il a reçu une balle perdue. Transporté aux urgences de l’hôpital Gabriel Touré, il a rendu l’âme. Son enterrement aura lieu cet après-midi à Lafiabougou terminus.

Selon un communiqué de la Direction Générale de la Police qui ne fait pas cas de la victime de la balle perdue, c’est une tentative de braquage qui a mis en échec par les agents de sécurité et les malfaiteurs ont été neutralisés.

En se référant à ce communiqué, l’on se trouve sur deux cas. Soit la Direction Générale de la Police n’a pas cette information sur la victime par balle perdue ou soit le jeune fauché par la balle est considéré comme un des braqueurs.

Il faut le dire, les braquages à mains armées se multiplient dans la capitale avec son corollaire de victimes. Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Gal Modibo Koné doit davantage multiplier les patrouilles pour sécuriser les populations et leurs biens.

Mohamed Kanouté

Source: Mali24.info

Laisser un commentaire