Issa Kaou Djim: Pourfendeur de Choguel Kokala Maïga

Invité lundi sur les antennes de radio Rampart, Issa Kaou Djim, bon client de la presse, a brillé dans les critiques acerbes visant principalement le Premier ministre coupable à ses yeux d’avoir dévoyé la mémoire des victimes de la répression féroce qui s’est abattue sur les militants du Mouvement du 5 juin appelant à un changement dans la conduite des affaires du pays. Il a reproché à ChoguelKokallaMaïga sa visite à l’ancien Premier ministre Boubou Cissé qui porte, à ses yeux, une part de responsabilité dans ces tueries. Ce dernier serait signataire de l’ordre de déploiement sur le terrain des forces spéciales anti-terroristes (Forsat) pointées du doigt dans les tueries de la mosquée de Badalabougou où s’était retranché un groupe de manifestants.

Issa Kaou Djim, ancien camarade de lutte Choguel KokallaMaïga durant des semaines de braises, a vu d’un mauvais œil la multiplication des visites du Premier ministre aux institutions de la République, aux chefferies traditionnelles et à ses prédécesseurs à la primature. Le trublion de la politique malienne a estimé qu’il a des urgences à traiter, se résumant à la gestion de la crise sécuritaire et à la lutte contre la vie chère. Au rythme où vont les choses, l’échec serait patent. D’ailleurs, Issa Kaou Djim ne croit point aux chances de réussite du Premier ministre, d’autant plus que ces visites masqueraient une recherche de solutions clés en main, alors qu’il faisait  croire avant sa nomination que son regroupement, le M5, avait des solutions simples aux problèmes les compliqués. Issa Kaou Djim l’attend de pieds fermes au Conseil national de transition où il devra décliner son plan d’action avec un chronogramme précis.

Source: L’Informateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *