Journée Africaine de Lutte Contre la Corruption : l’OCLEI ouvre le débat sur la lutte contre l’Enrichissement Illicite au regard des Religions

Présidée par le Secrétaire Général  du Ministère de la Refondation de l’Etat chargé des Relations avec les Institutions Abraham Bengaly l’hôtel Maeva palace a servi de cadre ce  jeudi 15 juillet 2021 pour la tenue d’une conférence débat sur le thème : La lutte contre l’Enrichissement Illicite au regard des Religions.

Initiée par l’office central de lutte contre l’enrichissement illicite OCLEI, la présente rencontre à laquelle prennent part  les responsables religieux, les chefs de service de l’OCLEI experts et chercheurs s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée africaine de lutte contre la corruption célébrée le 11 Juillet de chaque année qui est une contribution africaine à la mise en œuvre de l’initiative des Nations Unies visant à informer et à sensibiliser les opinions publiques sur la gravité de la corruption.

Objectifs : Informer et sensibiliser les agents, cadres de l’Etat sur la lutte contre l’enrichissement illicite d’un point de vu religieux d’une part et d’autre part  échanger sur les valeurs socioreligieuses dans le cadre de la prévention de l’enrichissement illicite.

 Selon  le président de l’office central de lutte contre  l’enrichissement illicite M. Moumouni Guindo, de 1960 à nos jours, les autorités du Mali ont pris de nombreuses initiatives pour promouvoir le respect du bien public, et la lutte contre l’enrichissement illicite participe de ce combat.

 Avant d’ajouter que  l’enrichissement illicite est le corollaire de la corruption et des autres formes de délinquance financière et de nos jours  la propension à l’enrichissement a atteint un niveau tel que le phénomène a tendance à devenir une pratique banale, voir normal.  

Il a par ailleurs souligné que pour cette année 2021, le thème retenu par la conférence des Chefs d’Etats est : Les Communautés économiques régionales : Acteurs critiques dans la mise en œuvre de la convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption.

 Pour le représentant  de la cour suprême Hameh Sam cette initiative  de l’office central de  de lutte contre l’enrichissement illicite  OCLEI est salutaire car elle participe à la moralisation de l’administration publique, car  la corruption est devenue de nos jours un phénomène qui sape de plus en plus le développement du pays.

 En présidant l’ouverture de cette conférence débat sur  la lutte contre l’enrichissement illicite au regard de la religion, le secrétaire général du ministère  de la refondation  de l’état chargé des relations avec les institutions Abraham Bengaly a apprécié cette initiative à sa juste valeur qui s’inscrit dans le cadre des visions des plus hautes autorités du pays  dans la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite.

Il a par ailleurs rassuré les responsables  de l’office central de lutte  contre  l’enrichissement illicite  OCLEI  de tout le soutien du  département de la refondation de l’état chargé des relations avec les institutions pour la bonne gouvernance et la lutte contre l’enrichissement illicite.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *