La 13ème promotion du centre de formation de l’ONG humanity first désormais  apte pour le marché

Elles sont au total 48 étudiantes de la 13eme promotion du centre social de formation professionnelle en coupe et couture de l’ONG humanity First à recevoir  leurs attestations après 3 ans de formations en coupe et couture.

C’était ce jeudi 24 Juin 2021 au cours d’une cérémonie qui s’est tenue au centre de formation de humanity first à Djelibougou en commune I du district de Bamako.

C’était en présence des autorités communales, coutumières, administratives, responsables de l’ONG humanity first, les récipiendaires tous venus pour célébrer avec joie cette journée tant attendue par les parents des étudiants et les profs du centre.  

Remise des attestions aux étudiants, et interventions des responsables de l’ONG humanity first ont été les temps forts de cette cérémonie  de sortie de la 13eme promotion du centre social de formation professionnelle en coupe et couture.

Très ému par  la forte présence des invités et surtout par les prouesses accomplies par les étudiants en coupe et couture, Fode Soumaré directeur du  centre social de formation professionnelle en coupe et couture, a laissé entendre que cette cérémonie de sortie de la 13eme promotion est un moment de joie qui consacre l’ensemble des apprentissages menés jusque-là et une étape très importante vers l’avenir.

« Notre centre de formation est un espace d’autonomisation  et d’épanouissement des jeunes non seulement par une formation technique leur permettant de s’insérer dans la vie économique mais aussi par le développement de la personne à travers les compétences de la vie  telles que l’entrepreneuriat et le leadership », a-t-il ajouté.

Il a  aussi signalé que l’objectif  du  centre  social de formation  professionnelle en coupe couture  humanity first est de donner des alternatives aux filles  en déperdition scolaire. « Il s’agit de donner une seconde chance aux femmes pour développer en elles le sens de la persévérance, du combat pour leur propre épanouissement. C’est ainsi qu’elles passeront du statut de dépendante à celui d’actrices autonome », explique-t-il.

 Selon Moussa Sanogo  de la direction de la formation professionnelle  représentant le  ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, la coupe couture est une filière porteuse de l’artisanat si elle est bien encadrée. La personne  peut un jour se prendre en charge  et prendre d’autres à travers les retombées de son travail.

 Il a par ailleurs souligné que l’insertion professionnelle et l’accompagnement du département ne fera pas défaut.

 En présidant cette cérémonie de sortie de la 13eme promotion du centre social de formation professionnelle en coupe et couture humanity first, le maire de Djelibougou Fode Mamadou Konaté a exprimé toute sa joie et a souligné que  cette formation est un grand acte de la part de l’ONG Humanity First, car elle va contribuer a réduire le chômage  la délinquance  et  lutter contre la pauvreté.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *