La cantatrice Tata Bambo repose désormais au cimetière de Sotuba

Décédée le Lundi 14 Juin 2021 à l’âge de 74 ans  dès suites d’une longue  maladie, Fatoumata Kouyaté dite Tata Bambo repose désormais au cimetière de Sotuba en Commune I du district de Bamako.

 Elle a été accompagnée dans sa dernière demeure ce  Jeudi 17 Juin 2021  au cours d’une cérémonie riche en émotion  qui s’est tenue à Djelibougou.

Ils  étaient tous là  amis, parents artistes, membres de la famille, autorités communales, coutumières, membres du gouvernement tous venus pour rendre un dernier hommage à  la grande cantatrice Fatoumata Kouyaté dite Tata Bambo.

Véritable bête de la scène, Fille de Sitan Damba et de  Djeliba Kouyaté virtuose du Goni, Fatoumata Kouyaté dite Tata Bambo avec sa voix suave quitte  définitivement la scène musicale.

C’est à 9h 30mn que le corbillard transportant le corps de Fatoumata Kouyaté dite Tata Bambo a fait son apparition accompagné par ses enfants, petits fils et artistes dans un silence de mort pleine d’émotion et de tristesse.

La lecture de l’oraison funèbre, le témoignage des artistes et des membres de la famille, et la prière sur le corps ont les temps forts qui  ont marqués  cette cérémonie d’hommage de la nation  à  Fatoumata Kouyaté dite Tata Bambo.

 En prenant la parole au nom de la commune I du district de  Bamako, le maire Oumarou Togo a salué le parcours combien déloquant de l’artiste  Fatoumata Kouyaté  dite Tata Bambo qui est un repère pour la jeune génération. « Le décès Tata Bambo est une grande perte pour la culture malienne », a-t-il dit.

Pour le porte-parole de la famille Kouyaté Lassana kamissoko aujourd’hui est un jour de deuil  et de remerciement de Dieu. « Fatoumata Kouyaté dite Tata Bambo était un grand baobab de la musique malienne, et son décès est une grande perte pour le pays. Tata Bambo était une femme qui a montré l’honneur et la dignité  des artistes, elle a aussi tracé la voie pour la jeune génération », a-t-il déclaré.

En prenant la parole, Modibo Kouyaté, mari de Tata Bambo, la gorge serrée, les larmes aux yeux  a dans son témoignage parlé de sa femme surtout retracé les difficultés vécues avec elle. Modibo Kouyaté avec un regard fixé sur le corps de sa  femme posé sur le  chariot à côté  de lui a dit ceci : « Tata Bambo je te pardonne, et paix à ton âme ».

Dans sa communication, Adama Traoré, President de la Fédération Malienne des Artistes du Mali (FEDAMA) a salué la mobilisation des artistes pour ce dernier jour  de l’artiste Tata Bambo qui est une griotte exceptionnelle qui a lutté pour l’émancipation de la femme en témoigne la chanson Bambo chantée en 1963.

 En s’adressant aux invités au nom du Ministre de la Culture, M. Amadou Dagamaissa du réseau des Communicateurs Traditionnels ( RECOTRAD) a transmis  le message de condoléance de l’ensemble du gouvernement et surtout du  Président de la transition le colonel Assimi Goita.

Mohamed Kanouté

Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *