La constitution d’IBK revient par la fenêtre

Coucou le revoilà ! Décidément les colonels de kati sont des prestidigitateurs ils viennent de sortir de leurs képis, pardon de leurs manches l’avant projet de la loi portant révision de la constitution du 29 février 1992 que le désormais ex président de la République Ibrahim Boubacar Keita avait donné en lecture à l’assemblée en 2017 et auquel le vaillant peuple malien s’est fortement opposé à travers le mouvement patriotique An te abana parce que la nouvelle constitution n’avait été élaborée pour renforcer le pouvoir d’alors déjà du président de la République mais surtout pour faire place nette à l’accord de paix du processus d’Alger dont elle devait s’adapter alors pourtant au monde c’est aux lois , accords protocoles qui doivent s’adapter à la constitution.

Cette-fois ci pour faire passer la pilule, nos fameux colonels climatisés de kati ont pris le soin d’ajouter quelques articles, d’enlever la vraie date de la constitution d’IBK 2017 pour tromper la vigilance de nos compatriotes et l’ont remplacée par l’année 2019 parce que tout simplement ils ne peuvent pas mettre 2022 du fait qu’ils n’ont pas suspendu la constitution de 92 afin d’éviter qu’on ne parle pas de coup d’état, et que les membres du du conseil national de transition CNT ne soient pas des députés, donc pas habilités à voter des lois . C’est le serpent qui se mord la queue ! Bis repetita ! A la constitution d’IBK reprendra A te Abana

Source: Le Sphinx

One Reply to “La constitution d’IBK revient par la fenêtre”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *