Le livre «L’intelligence économique » de Mohamed Lamine Sylla : Un coup de maitre à féliciter !

L’hôtel de l’amitié de Bamako a servi de cadre ce samedi 25 septembre 2021, à la dédicace du livre « Vision prospective du financement des économies de la zone UEMOA à travers l’intelligence économique » de Mohamed Lamine Sylla. Un nouveau bébé à dents d’or.

Fruit d’un travail de longue période soigneusement inspiré et bien réfléchi, le livre « Vision prospective du financement des économies de la zone UEMOA à travers l’intelligence économique » est une tentative de proposition de quelques pistes pour approfondir la réflexion sur le mécanisme adapté au financement de nos économies.

Dans sa présentation, l’auteur a édifié l’assistance sur les notions relatives au pourquoi le livre et ce livre ? ; à l’état des lieux de l’environnement ;  à l’Intelligence Economique : apport ; à l’approche Risque du secteur bancaire  et enfin cette l’interrogation relative à  quel modèle de Performance Globale ?

Motivation !

S’exprimant sur les motivations qui l’ont amené à écrire ce livre, Mohamed Lamine Sylla, dira que son livre est une tentative de proposition de quelques pistes pour approfondir la réflexion sur le mécanisme adapté au financement de nos économies à travers l’intelligence économique.

A ses dires, le livre répond à deux défis. « Quand vous regardez le développement économique dans l’espace UEMOA, vous comparez le niveau de développement dans les autres régions de la terre, vous conviendrez avec moi que le développement économique est un peu lent chez nous notamment la zone UEMOA. Autrement dit il y a beaucoup de défis. Il faut nourrir une population beaucoup plus nombreuse, produire de l’eau en quantité qu’en qualité, il faut construire sinon engager des travaux de développement notamment la construction des ponts, des routes pour raccourcir les distances pour permettre l’approvisionnement des centres urbains de consommation à travers les lieux de production. Des défis qui demandent tous des investissements donc des ressources financières nouvelles » a martelé M. Sylla.

En effet, il a indiqué que les mécanismes classiques de financement ne suffisent plus, ou insuffisants pour accélérer le développement économique. Raison pour laquelle souligne-t-il,  il faut être imaginatif pour essayer de rechercher des financements innovants. « On met l’intelligence économique à la disposition de nos économies afin d’accélérer la croissance économique et d’accélérer le développement » a laissé entendre l’auteur du livre.

Curiosité, une autre motivation !

S’agissant de sa nouvelle aventure littéraire, Mohamed Lamine Sylla est optimiste mais attend d’autre opportunité.

« Je ne suis pas un écrivain de profession mais plutôt un banquier. Je ne connais que le domaine de banque. J’ai écrit ce livre, mais ce n’était pas un truc prémédité. C’est parce que j’ai été curieux pour essayer d’approfondir la réflexion existante et proposer des solutions nouvelles aux problèmes de nos économies. Si Dieu nous donne longue vie, on verra bien si j’aurais l’opportunité ou encore le temps de pouvoir écrire un autre ouvrage » a conclu l’économiste à plume d’or. 

Témoignages !

Sous une pluie d’émotions, d’encouragement et de félicitation, ils étaient nombreux parents, amis et collaborateurs à faire des témoignages sur la vie sociale, professionnelle et même religieuse de Mohamed Lamine Sylla. Des témoignages qui n’ont laissé personne indifférent dans la salle.

Cheick Kane, ancien collaborateur de l’auteur à la Banque of Africa-Mali a félicité M. Sylla pour ses qualités d’homme professionnel et sérieux qui a vite gravi les échelons à la BOA grâce à son sens d’écoute.

Abondant dans le même sens, Amata Batilly, président du premier cabinet d’intelligence au Mali a aussi félicité l’auteur Sylla pour la qualité du travail fourni. Il a exhorté l’opinion nationale à acheter ce livre pour savoir davantage sur les enjeux du financement des économies de la zone UEMOA.

En poursuivant l’égrainage des qualités de Mohamed Lamine Sylla, son ami et beau-frère Ousmane Diallo a félicité l’auteur avant de lui rassurer de son accompagnement. « Mohamed Lamine Sylla est notre fierté, il fait l’honneur à sa banque (la BOA), à sa famille et tout le Mali à travers ce livre » a expliqué M. Diallo. Après avoir fait maintes louanges à ce « coup de maitre » dit-on, Ousmane Diallo a aussi invité l’assistance à le lireabsolument.

Bourama Camara

Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *