Lutte contre la criminalité  à Bamako : Le DG de la police nationale salue l’engagement et l’efficacité des commissariats

Le contrôleur général de police Soulaimane Traoré directeur général de la police nationale, était ce lundi 5Juillet 2021, devant un parterre de journaliste dans la salle de conférence de la direction générale de la police nationale pour honoré à un engagement, celui d’échanger régulièrement avec la presse sur l’évolution de la situation en matière de sécurité et d’ordre public. C’était en présence du directeur général adjoint  le contrôleur général  Youssouf Binima, de l’inspecteur en chef  inspecteur général Issa Konaté, et de son chef de cabinet le commissaire divisionnaire   Mamoutou Togola.

D’entrée de jeu le conférencier a rappelé aux hommes de medias, les attentes du ministre de la sécurité et de la protection civile qui n’est autre qu’un investissement total et un engagement sans faiblesse des fonctionnaires de police  dans la lutte contre la criminalité et la délinquance.

Dans sa communication, le directeur général de la police nationale le contrôleur général  Soulaimane Traoré a réagi par rapport aux dernières mutations opérées au sein de la police, aux conditions de travail des fonctionnaires de police au recrutement et la situation sécuritaire.

Selon lui pour atteindre les objectifs fixés par les plus hautes autorités du pays, il fallait procéder à un important mouvement du personnel au sein de l’administration en particulier dans les commissariats.

« Ces mutations l’ont été dans le souci d’une plus grande efficacité et de la recherche d’une réponse appropriée à la criminalité rampante que les bandits veulent imposer à la population », a-t-il ajouté.

S’agissant de l’épineuse question relative aux conditions de travail des policiers, l’occasion était bonne pour le directeur général de la police de souligner qu’au cours des derniers mois, il a effectué la visite des dix-sept commissariats de sécurité publique du district de Bamako.

 Ces déplacements sur le terrain ont permis au directeur général  de la police  de constater l’insuffisance des moyens mis à leur disposition en ce qui concerne notamment les équipements informatiques et l’urgence de rénover les locaux de certains commissariats pour une meilleure sécurisation des personnes et de leurs biens.

 Pour ce qui concerne les équipements, il dira que le 27 Avril  les différentes forces armées et de sécurité ont reçu une dotation exceptionnelle de 220 véhicules  types Pickup Toyota.

Sur ce nombre, la police nationale en a reçu pour sa part 105 et ceux-ci ont été affectés à nos  différentes unités qui en avaient le plus besoin à Bamako et dans les régions.

 Il a par ailleurs  salué la volonté d’agir et l’efficacité des commissariats de police du 5ème, 12ème ainsi que du 17ème grâce à l’arrestation de plusieurs délinquants, saisies des armes et de drogues.

Ces bons résultats  poursuit  le directeur général sont en grande partie dus à une intensification des patrouilles pédestres et motorisées de jour comme de nuit qui quadrillent inlassablement Bamako et les grandes villes du pays. « La peur et l’insécurité doivent  changer de camp et nous nous y employons jour et nuit », a-t-il dit.

S’agissant du recrutement, il a souligné que 2994 jeunes hommes et femmes ont entamé leur formation et qu’actuellement les plus hautes autorités du pays sont en train de préparer le recrutement de 3250 nouveaux éléments. « Tous seront chargés une foi qu’ils seront opérationnels  de la sécurité et de l’ordre public », a conclu le patron de la police.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *