Mali. Emmanuel Macron condamne un « coup d’État dans le coup d’État » et « appelle à des sanctions »

Le président de la République a condamné mardi les derniers développements au Mali qui ont vu l’arrestation du président et du Premier ministre de transition.

La France a condamné « le coup de force » de l’homme fort du pouvoir malien, le colonel Assimi Goïta, et « exigé » la libération du président et du Premier ministre de transition, arrêtés la veille.

Depuis Paris, Jean-Yves Le Drian a également déclaré que « La France condamne avec la plus grande fermeté ce coup de force qui s’est déroulé hier au Mali […]. Nous exigeons la libération des autorités, dont la sécurité doit être garantie, et la reprise immédiate du cours normal de la transition », a déclaré le chef de la diplomatie française à l’Assemblée nationale.

« Nous sommes prêts dans les prochaines heures à prendre des actions ciblées contre les protagonistes », a déclaré de son côté Emmanuel Macron.

Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *