Mali : le président échappe à une tentative d’assassinat dans la mosquée

La fête de tabaski  au Mali est  marquée par une tentative d’assassinat du colonel Assimi Goita président de la transition au Mali. Ce mardi 20 juillet 2021 vers 9h, une attaque au couteau  a été déjouée de justesse, à la Grande mosquée de Bamako, alors qu’il assistait à l’Aïd al-Adha, la fête du Sacrifice.

Selon le communiqué de présidence de la transition c’est bien une tentative d’agression à l’arme blanche contre le président de la transition, Assimi Goita à la grande mosquée de Bamako. « L’agresseur a été aussitôt  maîtrisée par la sécurité rapprochée. Les investigations sont en cours » explique,  le communiqué de présidence.

Selon des témoins sur place, après la prière, lorsque l’imam est sorti pour aller égorger son mouton, tradition de cette fête, le colonel Assimi Goïta habillé  en  boubou bleu comme exige la fête musulmane au  Mali était assis dans la mosquée à coté du Premier ministre, Choguel K Maïga, et le président du Conseil national de transition Maliki Diaw. La même source nous indique, que ce moment était choisi par  deux jeunes apparemment des fideles musulmans   de se lever pour se  diriger vers le président de la transition.  L’un des deux de ses jeunes muni d’un couteau a tenté  de  poignarder le président Assimi Goita. Toujours prêt à se défendre, le jeune président Assimi Goita  énergiquement  s’est défendu contre le couteau  et ensuite sa sécurité rapprochée du président a maitrisé ses deux criminels. Il ne fallait pas la mosquée a été envahie par les force de l’ordre avant d’évacuer  le président de la transition afin de lui mettre dans un lieu sur.

Par ailleurs d’autres sources nous indiquent qu’ils ont vu les traces de sang  sur le boubou du président, surement une légère blessure  mais il reste saint et sauf.

Dily Kane

Mali24

Laisser un commentaire