Mali: Pourquoi le 3è bataillon de l’armée n’a pas pu entrer à Kidal

Le général Ouahoun Koné (photo), chef de la garde nationale et du théâtre des opérations militaires au nord, a annoncé, dimanche, le retour à Gao du 3ème contingent de l’armée malienne reconstituée.

En effet, 4 jours auparavant, cette compagnie de 120 soldats issus de l’armée régulière, de la Plateforme et la CMA avait pris le départ pour Kidal mais avait été empêchée d’entrer dans la ville par la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), maîtresse des lieux.

Le coordinateur de la CMA sur place, Rhissa Ag Assaid, explique le refus de la CMA par le fait que les décisions du Comité de suivi de l’Accord pour la paix n’ont pas été respectées : c’est-à-dire qu’un officier de l’armée régulière devait prendre la tête du bataillon de Kidal alors que les bataillons de Gao et de Tombouctou devaient revenir respectivement à la CMA et à la Plateforme.

Source : Journal L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *