Modibo Diarrah, président du CORECEKO : « Je ressens ma mission comme une brique que je dois porter à l’édifice…»

Le président du  Collectif des Ressortissants du cercle de Koulikoro a accordé une interview exclusive, à votre journal, sur les priorités, les objectifs, les missions et les perspectives de l’association.

  1. Koulikoro.info : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Modibo DIARRAH à l’état civil, connu sous le sobriquet DIARRA H, Inspecteur Principal de sécurité sociale. Aujourd’hui, je suis Commissaire, membre titulaire de la Commission de surveillance de la Prévoyance sociale, organe de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES). C’est un organisme régional Africain dont le siège est à Lomé au Togo, chargé du contrôle et de la surveillance des organismes de prévoyance sociale des pays africains. Je suis natif de Koulikoro, participant à divers mouvements associatifs et politiques.

  •  : Vous êtes élu à la tête du Collectif des Ressortissants du cercle de Koulikoro (CORECEKO) le 26 juin dernier, quel sentiment vous anime et qu’est ce qui explique le choix porté sur votre personne ?

Permettez-moi de paraphraser un de nos illustres devanciers, le Député Mamadou DIARRAH, 1er Député-maire de Koulikoro, dans un discours, prononcé le 1er décembre 1964, il y a  57 ans, en présence du Président Modibo KEITA, lors de deux évènements majeurs dans la vie de la commune de Koulikoro, à savoir l’inauguration de la Société d’Exploitation Produits Oléagineux du Mali(SEPOM ex HUICOMA) et de la mise à l’eau du bateau ‘’Général Abdoulaye SOUMARE’’, je cite :«Il y a des faits, des évènements qui symbolisent une cité, la marquent et la placent dans une position de vitalité telle que sa contribution à l’évolution politique et économique de la nation, demeure caractéristique. Ces faits, ces évènements deviennent autant de facteurs historiques qui s’inscrivent en lettres d’or sur le livre de la cité».La création du CORECEKO peut être de ces évènements-là.

L’Assemblée Générale constitutive du Collectif des Ressortissants du Cercle de Koulikoro (CORECEKO) s’est tenue le Samedi 26 juin 2021 à partir de 9h30  dans la salle de conférence de la chambre de Commerce de Koulikoro. Elle m’a élu à la tête de notre collectif pour un mandat de 3 ans. Trois ans pour rassembler les ressortissants de notre circonscription afin de contribuer à son développement.

Je tiens avant toute chose à exprimer mes remerciements les plus chaleureux pour la confiance qu’ils viennent de me témoigner en m’élisant président du CORECEKO. C’est pour moi un grand honneur et un réel privilège d’avoir à assumer la présidence de notre association. C’est une charge et une responsabilité des plus importantes qu’on vient de me confier. Je mesure à la fois l’honneur qui m’est fait, mais également son importance et la responsabilité qui m’incombe pour l’avenir de notre cercle. Sachez-le, je ressens ma mission comme une brique que je dois porter à l’édifice pour que d’autres puissent ensuite continuer de construire. Je suis rempli d’humilité face à la tâche qui m’incombe désormais.

J’espère sincèrement leur faire honneur en me montrant à la hauteur de mes nouvelles responsabilités et je porterai, soyez en certain, tous mes efforts en toute circonstance, contre vents et marées s’il le faut pour amorcer un développement harmonieux du cercle de Koulikoro. Ils peuvent compter sur mon entier engagement, avec toute mon équipe, pour porter les espérances de nos populations.

Je ne saurai vous dire ce qui explique le choix de ma modeste personne, ce que je sais c’est que c’est un groupe de personnes, femmes et hommes du cercle de Koulikoro et sympathisants, tous engagés les uns autant que les autres pour le développement du cercle, qui ont décidé de mettre en place ce collectif. Ma personne n’est pas importante, c’est pour vous dire que le choix pouvait tomber sur chacun des membres qui ont décidé de la création de cette association, car chacun aurait mérité d’être porté à la tête de ce collectif.

3 : Quelles sont les priorités de ce bureau que vous présidez ?

Nous venons de démontrer notre capacité à créer, nous avons démontré notre bien fondé, alors nous allons réfléchir vite au moyen d’apporter, le plus rapidement possible, un changement dans la vie de nos populations. Nous allons faire de CORECEKO un modèle de cohésion et d’engagement envers notre terroir.

Tout est priorité dans notre cercle : Accès à l’eau, à l’électricité, au téléphone, routes d’accès, l’insécurité, l’école, le chômage des jeunes, etc. La feuille de route en gestation nous donnera les grandes lignes.

Une des priorités est de donner de la visibilité à notre association. Nous avons besoin d’une prise de conscience collective, pour un renversement de situation.

Nous répondrons aux attentes des habitants, et mettrons notre énergie et toute notre détermination pour initier, accompagner, aider, les projets indispensables aux besoins de chacun, suivant notre orientation et notre unique objectif, « un développement harmonieux du cercle de Koulikoro» à travers des actions de développement dans la circonscription.

  •  : Avez-vous les moyens  pour l’atteindre  de vos objectifs ?

Nous allons nous ouvrir afin de fédérer encore plus de personnes et d’associations, conjuguer nos efforts, mutualiser nos moyens et nos ressources pour quintupler nos performances pour un meilleur impact sur l’avenir de Koulikoro.

Il y a parmi nous, des avocats, des juristes, des médecins et infirmières, des chefs d’entreprises, des hommes politiques, etc., c’est dire qu’il y a les ressources nécessaires pour changer l’image de notre cercle et contribuer à son développement. L’opportunité s’offre à nous de profiter de ces compétences pour structurer et faire progresser le collectif.

5 : Quelles sont les démarches à suivre pour être un membre du collectif ?

Il n’y a aucune démarche particulière pour être membre du collectif, il faut simplement s’adresser au bureau, adhérer aux statuts et Règlement intérieur, prendre sa carte d’adhésion ou de membre fixée par l’Assemblée Générale à 2.000 FCFA, et s’acquitter régulièrement de sa cotisation mensuelle fixée toujours par l’Assemblée Générale à 1.000 FCFA par membre et par mois.

6 : Les ressortissants de Koulikoro à l’extérieur du Mali sont-ils concernés par ce collectif ?

Oui, tous les ressortissants du cercle de Koulikoro aussi bien de l’intérieur que de la Diaspora peuvent être membres du CORECEKO. Les ressortissants de Koulikoro à l’extérieur ont été très actifs dans le processus ayant conduit à la création du collectif notamment par les conseils et les contributions financières pour l’organisation de l’Assemblée constitutive.

Mot de la fin

Je m’adresse à tous les ressortissants de Koulikoro de l’intérieur et de la Diaspora, qui n’ont pu être là au lancement du CORECKO, que l’opportunité s’offre à eux pour intégrer aujourd’hui une organisation dynamique.

Nous avons besoin de tous pour compléter la base de compétences et mettre celle-ci  à disposition de notre cercle, nous avons besoin de tous pour présenter des modèles de réussite à nos jeunes désœuvrés, nous avons besoin du soutien de tous pour soutenir nos populations défavorisées.

Avant de terminer, permettez-moi de saisir l’occasion pour saluer et remercier chaleureusement  les hommes et les femmes désintéressés, tous ceux qui, de près ou de loin, animés seulement par l’amour de leur terroir, ont pris une part active dans l’organisation de notre Assemblée Générale constitutive à travers les conseils, les contributions de toutes sortes, matérielles et  financières.

Je remercie nos présidents d’honneur qui malgré le poids de l’âge n’ont ménagé ni leur temps, ni leur effort, pour nous faire partager leur expérience, aussi et surtout un pan de l’histoire de Koulikoro.

Mes remerciements vont aux braves amazones qui se reconnaîtront, elles ont permis la tenue réussie de l’Assemblée Générale.

Mes remerciements vont à la population de Koulikoro et à tous les anonymes qui nous ont permis la tenue de notre assemblée constitutive.

Interview réalisée par Modibo L  Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *