Moussa Mara à propos de son passage au Pôle économique et financier: « Je n’ai rien à me reprocher »

Convoqué par le pôle économique et financier ce lundi, pour un dossier lié à une vente de parcelle intervenue sous sa gestion municipale en 2013, l’ex-chef du gouvernement malien, Moussa Mara nie en bloc les accusations d’un plaignant alors que le contentieux fait l’objet d’instruction en cours. Détails…

Interrogé par Confidentiel Afrique, l’ancien Premier ministre malien, Moussa Mara confirme sa convocation devant le Pôle économique et financier de Bamako. Il affirme y avoir fait un tour il n’y a déjà trois semaines.

« C’est par rapport à un dossier qui est en lien avec la gestion de la mairie en 2013. En effet, un individu qui a porté plainte contre moi il y a de cela quelques années, un dossier dont l’instruction est en cours. Cet individu me reproche en tant que maire d’avoir pris sa parcelle pour l’octroyer à un autre. Il se fonde sur une décision de la mairie que j’aurais signée en août 2013. Sauf, que la décision en question fait référence à un événement d’octobre 2013 et je n’ai pas manqué de le faire remarquer au juge », martèle Moussa Mara. À Confidentiel Afrique, il estime donc que cette décision est fausse, elle est manipulée. En tout état de cause, je reste à la disposition du Tribunal pour toujours donner des informations et continuer à faire avancer ce dossier foncier.

Plus loin, il reconnaît que le dossier n’a rien à voir avec les questions de corruption, de détournement de deniers publics.

L’ancien Sherpa du régime d’Ibrahim Boubacar Keïta se dit serein et imperturbable.

Par Youssouf COULIBALY (Confidentiel Afrique)NB : Les surtitre et titre sont de la rédaction

Le challenger

Laisser un commentaire