ORTM-SMTD : Les comités syndicaux décident une grève d’avertissement de 48 heures à partir de ce jeudi 05 Novembre à 00h00

Les comités syndicaux de l’Office radio et télévision du Mali (ORTM) et la Société malienne de Transmission et de Diffusion (SMTD), avec à leur tête respectivement, Abdourhamane Hinfa Touré et Cheikné Diallo, étaient aux journalistes, pour leur faire part de la situation de leur préavis de grève déposé le 16 octobre dernier sur la table du ministre du Travail et de la Fonction Publique, porte-parole du gouvernement. C’était le samedi 31 octobre dernier, à la cantine de l’ORTM en présence des militants du Syndicat National de l’Information de la presse et de l’Industrie du Livre (SNIPIL) auxquels les deux comités syndicaux sont affiliés.

Dans leurs déclarations, les responsables de ces deux comités syndicaux, ont rappelé que le PV de conciliation du 18 Mai 2016, signé entre le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, le ministère du Travail et de la Fonction publique chargé desRrelations avec les Institutions et le comité syndical de l’Office de Radiodiffusion Télévision du Mali et le PV de conciliation du 03 décembre 2019 signé entre le ministère de la Communication, le ministère de l’Economique numérique et de la Prospective, le ministère du Dialogue social, du Travail et de la Fonction Publique et les comités syndicaux de l’ORTM et de la SMTD-sa ont permis une suspension de leur mot d’ordre des grèvs qui revendique essentiellement l’amélioration de leur condition de vie et de travail.

Mais, hélas, les syndicalistes constatent à travers la mauvaise foi de l’administration la lenteur dans le traitement de certains points d’accords desdits procès-verbaux de conciliation.

Face à cette situation, les comités syndicaux de l’ORTM et de la SMTD-sa exigent: l’extinction du Protocole d’accord du 03 décembre 2019 par la mise en œuvre effective de la redevance ;  la relecture de la loi 82-102 et son adoption ; le respect des textes régissant le fonctionnement de l’ORTM ; la démolition des réalisations sur la propriété foncière de Souleymanebougou, pour une superficie de près de 2 hectares. Selon les conférenciers, ce site de l’Ortm est illégalement occupé par des généraux de l’armée, des magistrats et autres richissimes personnalités du pays ;  l’adoption du nouveau décret portant sur la valorisation de la prime de fonction spéciale presse Publique ; la signature et la mise en œuvre du contrat plan Etat-SMDT-SA, la désignation des représentants des travailleurs dans les organes de gestion notamment le Conseil d’administration et le Comité de gestion.

A ce premier point en traitement s’ajoutent, il s’agit entre autres : l’application des acquis de l’UNTM de 2018 dans le secteur privé en l’occurrence à la SMTD ; l’annulation du réajustement de salaire accordé aux directeurs de la SMTD-Sa, l’amélioration des conditions de travail par la dotation du personnel en véhicules d’intervention ;  l’octroi de la prime de risque à tout le personnel de la SMDT-Sa ; l’élaboration d’un plan de formation et de carrière du personnel de la SMDT-Sa ;   le payement des heures supplémentaires au personnel ; l’indemnisation de toutes les victimes de l’ORTM des événements de Mars 2012 et de juillet 2020.

Compte tenu du non satisfaction de ses doléances, les comités Syndicaux de l’ORTM et de la SMDT-Sa décident d’observer une grève d’avertissement de 48 heures allant du 05 Novembre 2020 à partir de 00h00 pour prendre fin le vendredi 06 Novembre 2020 à 23h59 mn. En cas de non satisfaction dans les délais impartis, les comités syndicaux se réserveront le droit d’une autre grève de 72 heures les 23, 24,25 Novembre 2020.

AMTouré

Source: 22 Septembre

Laisser un commentaire