PANAFRICAINE DES FEMMES : FÉLICITÉ DIARRA, 29 ans célibataire et maire

de la commune urbaine de san

« Je me nomme Félicité Diarra, Maire de la Commune Urbaine de San, en remplacement du Maire sortant Mr Sina Oumar Traoré, démissionnaire d’office de son poste après son élection en Avril 2020 comme Député à l’Assemblée Nationale du Mali.

Engagée et militante dans la formation politique de l’Union des Forces Démocratiques et du Progrès (UFDP – Sama Ton), j’ai été investie le 7 Juillet 2020 comme Maire principale sur la liste UFDP-Sama Ton, URD, PRVM-Fassoko de l’Election Communale de Novembre 2016, venant après Mr Sina Oumar Traoré, le premier adjoint étant décédé (Paix à son âme).

Je suis une femme ambitieuse, âgée de de 29 ans, née en Mai 1992 à Fion dans le Cercle de San.

Je suis Technicienne Supérieure en Physique Appliquée, diplôme obtenu après mon baccalauréat 2010, Serie Sciences Exactes avant de poursuivre mes études supérieures à la Faculté des Sciences et Techniques (FAST) de l’Université de Bamako où j’ai décroché successivement un DEGU 2 en Physique Informatique et une Licence en Physique Appliquée entre 2012 et 2015 .

J’ai aussi eu d’autres opportunités de formation en planification et suivi évaluation, orientées sur les effets et impacts des projets, avec une Consultante Internationale avec l’ONG Caritas Mali du Diocèse de San et aussi participé à la Seconde Edition de l’Ecole sur le Développement Résilient à Ouagadougou (Burkina Faso) organisée par le Centre Africain de Recherche Scientifique et de formation (CARES) sur le thème <<résilience aux risques de catastrophe et changement climatique>> en juillet 2017.

Aujourd’hui, je suis Agent de Développement Communautaire (ADC) Caritas Mali du Diocèse de San sur le projet de Renforcement de l’Autopromotion des Communautés du Diocèse de San (PRAUC-DS).

J’ai eu l’opportunité et la chance de participer à une formation à Ségou sur le <<leadership>> organisée par le Programme de Gouvernance Locale (SNGP/USAID/WILDAF Mali).

Lors de cette formation, j’ai beaucoup apprécié la facilitation de l’équipe WILDAF qui a été à la hauteur des attentes des participants.

A travers cette formation, j’ai une meilleure connaissance sur le leadership et les principes d’un bon leader. La formation a été bénéfique pour moi et pour ma structure, la Mairie, en tant que jeune femme. Avec les encouragements et soutiens sans faille de mon entourage, j’ai pu relever les défis pour être aujourd’hui le Maire Principal de la Commune Urbaine de San.

L’application de la Loi 052 du 18 Décembre 2015, appelée la loi sur le genre ou la loi sur le quota qui stipule d’accorder 30 % des postes nominatifs et électifs à l’un ou à l’autre sexe a contribué aussi à ma réussite

Grâce aux formations, j’ai pu améliorer mes talents de leader en jouant pleinement mon rôle et ma responsabilité au sein du Conseil Communal de San et aussi pouvoir rendre compte à qui de droit.

Je profite de l’occasion pour encourager les femmes à se battre pour occuper aussi des postes importants, tout comme les hommes et pourquoi pas les surpasser.

Il faut reconnaître aussi que l’homme est assoiffé du pouvoir et ce sont nos mamans dans nos villages qui travaillent pour l’épanouissement de la famille. Il est temps que les femmes se valorisent.

Mes remerciements aussi aux femmes et jeunes qui occupent des postes de responsabilité grâce à tous les efforts consentis pour une bonne gouvernance, de meilleures activités en faveur du genre qui contribuent au renforcement des capacités des femmes et des jeunes, pour leur épanouissement à relever les défis, pour une meilleure représentativité à tous les niveaux de responsabilité. Aux hommes leaders, Alliés modèle à imiter en vue de soutenir l’émergence du leadership féminin au Mali.

Je compte, en ce jour de panafricaine des femmes, sur les hommes et les femmes du Mali en général et particulièrement celles et ceux de San pour relever les nombreux défis de développement auxquels nous sommes confrontés ».

Propos recueillis par Amadou Abdoulaye Haidara.

Source : Le cactus malien

One Reply to “PANAFRICAINE DES FEMMES : FÉLICITÉ DIARRA, 29 ans célibataire et maire”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *