Politique : l’inévitable congrès extraordinaire de l’URD ?

A la demande de la majorité des membres du Bureau Exécutif National du parti de l’Union pour la République et de la Démocratie, une réunion extraordinaire s’est tenue sous la direction de la vice présidente, Mme Coulibaly Kadiatou Samaké, le mercredi après-midi 29 décembre 2021 avec plus des 2/3 des membres du bureau national.

Selon les initiateurs de cette réunion, le quorum est atteint comme stipule l’article de 58 des statuts et règlement pour demander le congrès extraordinaire. A l’unanimité  l’assemblée a décidé de tenir le Congrès Extraordinaire  15 jours après cette réunion comme l’exige le règlement intérieur du parti. Donc le 16 Janvier, un congrès extraordinaire sera tenu  au palais de la Culture Amadou Hampaté BA pour élire un nouveau président au poste vacant du défunt, l’honorable Président Soumaila CISSE.

Pour Bakary Fomba, secrétaire  général de la section de Dioila, l’URD doit quitter la phase transitoire après le décès de Soumaila Cissé. « Le parti est resté dans un certain immobilisme et invisible après le décès du president Soumaila. Vu la grandeur du parti, cette situation ne peut pas perdurer donc, face à ce péril imminent pour parti, la majorité du BEN a demandé de réfléchir sur la situation du parti afin de sauver ce grand parti qui a été construit au fil d’une vingtaine d’années par des hommes et des femmes qui se sont donnés pour la cause de ce pays », poursuit-il.

Dans le même vaine, Abdramane Diarra le président du bureau national des jeunes pense qu’ils sont entrain d’assister à outrance à une vraie manipulation  de certains avec l’argumentaire qu’ils sont des héritiers de feu Soumaila Cissé. « Nous allons travailler pour sauver le parti », prévient-il. 

Pour équilibrer notre texte nous avons approché le clan de Salikou Sanogo  qui s’en moque de cette reunion dite extraordinaire. « Ce sont des plaisantins qui œuvrent pour un travail de fractionnement au sein du parti », déclare un lieutenant de Salikou Sanogo.

Ce qui est évident, c’est qu’au sein de l’URD, la guerre de positionnement fait rage dans la perspective des élections prochaines.

Ousmane Fofana

Source : Mali24.info

Laisser un commentaire