Pr. Soungalo Dao sur le traitement du COVID-19 au Mali: « Nous confirmons que nous utilisons la chloroquine associée à d’autres médicaments mais… »

En vue de faire le point des deux premières semaines de prise en charge des cas de maladie à Coronavirus (COVID-19) dans notre pays, le coordinateur national de la réponse au COVID-19 au Mali, Pr. Akory Ag Iknane a aminé, le samedi 11 avril 2020, une conférence de presse à l’Institut national de santé publique (INSP) en présence du Pr. Soungalo Dao, président de la sous-commission prise en charge des malades du COVID-19.

Selon le coordinateur national de la réponse à la maladie à Coronavirus (COVID-19), Pr. Akory Ag Iknane, les deux premiers cas de COVID-19 ont été enregistrés dans notre pays, le 25 mars 2020. « Du 25 mars au 10 avril 2020, les hommes représentent 63,8% des malades de COVID-19 pris en charge dans notre pays contre 36, 2% pour les femmes. La majorité de nos patients du COVID-19 se trouve dans la tranche d’âge des jeunes. Aujourd’hui Bamako est l’épicentre du Coronavirus dans notre pays. Cependant aucun malade pris en charge à Bamako n’est décédé pour le moment. Les cas de décès ont été enregistrés soit à Kayes, soit à l’arrivée du patient dans une structure de Bamako, mais pas pendant la prise en charge à Bamako. C’est pour cette raison que nous avons envoyé une mission à Kayes pour voir ce qui se passe réellement et renforcer l’équipe sur place », a-t-il déclaré.
Toujours de l’avis du Pr. Akory Ag Iknane, les communes I et VI du district de Bamako sont les districts sanitaires qui ont les plus grands nombres de cas de Coronavirus dans notre pays. Il a aussi annoncé la création, dans les prochains jours, d’un système électronique permettant de suivre les personnes-contact dans notre pays ainsi qu’un protocole de test rapide.
A en croire Pr. Soungalo Dao, président de la sous-commission prise en charge des malades du COVID-19, la chloroquine fait partie du traitement administré aux malades du Covid-19 dans notre pays. « Nous n’allons pas vous dévoiler l’ordonnance ici, mais nous confirmons que nous utilisons la chloroquine associée à d’autres médicaments dans la prise en charge des malades du Coronavirus. Cependant l’utilisation de la chloroquine de la prévention et l’automédication sont formellement interdites. Les personnes décédées souffraient de diabète, d’hypertension, de cancer et avaient plus de plus de 60 ans », a averti Pr. Dao.
A la date du lundi 13 avril 2020, le Mali a enregistré au total 123 cas de COVID-19 dont 10 décès et 26 patients guéris.
Abdrahamane Diamouténé

L’ Indicateur du Renouveau

One Reply to “Pr. Soungalo Dao sur le traitement du COVID-19 au Mali: « Nous confirmons que nous utilisons la chloroquine associée à d’autres médicaments mais… »”

  1. Jamais l’argent ne sera mis la ou il doit être mis.Donc il nous pient pour s’enrichir et en richire leurs porche du 1 au23 dernier degré. Le tous punissant les paiera.

Laisser un commentaire