Premier déplacement du Président de la Transition Bah Ndaw

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Bah N’DAW, entame ce jeudi 12 novembre, une tournée qui le conduira au Ghana, au Togo, au Sénégal et en Guinée Bissau. Pour la circonstance, le Chef de l’État est accompagné par SEM Zeïni MOULAYE, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Alhamdou AG ILYENE, Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine et de ses collaborateurs.A son départ à l’Aéroport International Président Modibo Keita-Senou, le Président de la Transition a été accompagné par le Vice-président, Colonel Assimi GOITA, le Premier ministre, M. Moctar OUANE et les membres du Gouvernement.

Source: Présidence de la République

One Reply to “Premier déplacement du Président de la Transition Bah Ndaw”

  1. Les médias Maliens n’ont accordé aucune importance à la visite du Ministre Mauritanien de la Défense. Un seul site a annoncé avec photo de Keita à l’appui que ce Ministre a été reçu par le président de la transition. Au même moment, le président de transition du Mali annonce une visite de quatre pays, dont le Sénégal, et ignore totalement, la Mauritanie dans le programme de ses premières visites à l’extérieur et ce malgré la situation géographique de proximité, de longue frontière avec ce pays et l’hébergement sur son territoire de milliers de réfugiés maliens.
    Quel dédain de ce faible pays faible à un Etat comme la Mauritanie qui lui accorde d’énormes facilités d’approvisionnements même en temps d’embargo par la CDEAO et qui participe dans le cadre de la force conjointe du Sahel à sa sécurité ? et quelle signification à la visite du Ministre Hanana, qui selon seul site qui a parlé de sa visite a déclaré après audience du Président de la transition qu’il était venu imploré ce président provisoire de visiter la Mauritanie comme si l’intérêt de sa visite servait plus la Mauritanie plutôt que le Mali.
    En tout cas, si ce président par intérim ne vient pas dans notre pays à sa demande plutôt qu’à notre demande, alors il ne se sera pas le bienvenu en terre Mauritanienne.

Répondre à bangoura Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *