Présidentielle 2022 : Les éventuelles candidatures à l’URD

L’Union pour la République et la démocratie (URD), deuxième force politique du Mali, est entrée en ébullition depuis l’adhésion de l’ancien Premier Boubou Cissé. Le tapage médiatique suscité par cette adhésion démontre, si besoin en était, l’enjeu de la candidature de Dr Boubou Cissé au sein de l’URD. Toutefois, il doit faire face à d’autres candidatures internes qui se positionnent sereinement sans grands bruits.

Il s’agit de Dr Madou Diallo.  Ancien président du Mouvement des jeunes de l’URD, il est actuellement vice président en charge à l’international du Bureau national de l’union pour la république et la démocratie (URD). Sa candidature est bien accueillie au sein du parti au regard de son parcours exemplaire mais aussi son engagement et son dévouement sans limite pour le parti de la poignée des mains. A Kati comme à Koulikoro sa candidature peut passer comme une lettre à la poste pour son enracinement politique. Dans le milieu des jeunes, Dr Madou Diallo est très populaire. Disponible et attentif, il n’a jamais coupé le pont avec cette jeunesse active. Et certains dignitaires au sein de l’URD ne cachent pas leur estime pour ce jeune cadre sollicité ça et là pour son expertise et sa compétence. 

La deuxième candidature possible est bien celle de Me Demba Traoré, l’un des fidèles à Feu Soumaila Cissé. C’est un secret de polichinelle, Me Demba Traoré est considéré pour beaucoup d’observateurs politiques comme un bras droit de Soumaila Cissé qui veut mieux défendre son héritage. C’est pourquoi le secrétaire à la communication du BEN de l’URD est perçu comme l’héritier politique de l’enfant de Nianfunké décédé le 25 décembre 2020. Il est réclamé par une majorité écrasante des jeunes opérateurs économiques au sein du parti  mais aussi au niveau de la base. Même s’il n’avoue pas officiellement sa candidature, beaucoup sont unanimes qu’il serait le porte étendard du parti.  

Mamadou Igor Diarra une figure politique très connue dans le monde financier a aussi débarqué avec armes et bagages dans le parti de la poignée des mains. Il ne cache pas son ambition d’être candidat de l’URD et croit à sa chance. Il est optimiste qu’il peut faire l’unanimité au sein du parti car il ne manque pas de moyens financiers ni du charisme même s’il est peu connu au sein du parti.

Enfin Dr Boubou Cissé, l’ancien Premier ministre d’IBK qui serait, selon ses proches collaborateurs, en bonne  position pour être le candidat de l’URD. Son adhésion suscite des débats et son statut de premier ministre du régime déchu ne plaident pas trop à sa faveur. De sources concordantes nous indiquent que l’ancien Premier ministre s’appuie sur ses parents qui contrôlent financièrement le parti de feu Soumaila Cissé pour être le porte-étendard du parti. « Boubou Cissé est notre fils, il est naturellement de l’URD contrairement à ce que pensent ses détracteurs », lance un proche de Dr Boubou Cissé.  

Ses proches fustigent que sa candidature est loin de poser des problèmes car les textes du parti sont clairs. « Il n’y a pas de nouveau, ni d’ancien dans le parti de l’Union pour la République et la Démocratie ». D’ailleurs, les soutiens de Boubou Cissé croient dur comme fer, qu’il peut profiter de son puissant réseau dans le monde pour hisser haut le parti comme l’a fait Soumaila Cissé.

Il faut ajouter que pour marquer les esprits, Dr Boubou Cissé a adhéré au parti à partir de la section de Djenné, une localité considérée comme l’une des bastions électoraux du parti dans le centre du Mali.  

Modibo Fofana  

Koulikoro.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *