Présidentielle de 2022 : Oumar Tatam Ly le profil idéal

Selon un ancien ministre, l’ancien Premier ministre sous Ibrahim Boubacar Kéita de septembre 2013 à avril 2014, Oumar Tatam Ly, serait le meilleur profil pour mettre le Mali sur les rails. En d’autres termes, on ne peut trouver mieux que lui pour être le futur président de la République. A condition que lui-même accepte d’être candidat à la présidentielle de 2022. D’après lui, Oumar Tatam Ly dispose de tous les atouts nécessaires pour être un très bon président de la République.

De plus en plus, son nom revient comme le probable futur président de la République du Mali. Lui, c’est Oumar Tatam Ly, qui fut Premier ministre sous Ibrahim Boubacar Kéita entre septembre 2013 et avril 2014. Ce cadre de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bcéao) semble être aujourd’hui le meilleur profil pour diriger la présidence de la République aux termes de la Transition.

En tout cas, c’est l’avis d’un ancien ministre qui a occupé plusieurs postes ministériels et qui a eu la chance de travailler avec Oumar Tatam Ly. Il me l’a fait savoir lors d’une causerie sur l’actualité du pays, notamment la prochaine présidentielle prévue en 2022.

Monsieur le ministre, qui voyez-vous aujourd’hui comme futur président du Mali ? Sans aucun détour, il répondit : Oumar Tatam Ly. Et pourquoi lui ? “Je pense qu’aujourd’hui le Mali a besoin d’un homme comme Oumar Tatam Ly afin de mettre notre pays sur les rails. J’ai eu la chance de travailler avec lui et je sais comment il travaille.

Si quelqu’un m’a séduit dans ma vie professionnelle, je peux dire que c’est Oumar Tatam Ly. J’ai beaucoup apprécié sa façon de travailler. Un cadre très rigoureux, travailleur, bien organisé et bien structuré. L’erreur qu’IBK a commise, c’est le départ de Oumar Tatam Ly à la Primature. Je suis convaincu que, s’il accepte d’être candidat, il aura la chance d’être élu président. Et cela va énormément aider le Mali pour sortir de cette situation”, précise notre interlocuteur.  Il ajoutera : “Vous savez, l’avantage de Oumar Tatam Ly, c’est qu’il est très respecté par les partenaires, notamment les bailleurs de fonds. Ce qui m’a surtout impressionné chez lui, je n’ai jamais vu Oumar Tatam Ly impliqué dans une histoire de marché ou de détournement. C’est le seul Premier ministre qui appelait chaque ministre par semaine pour savoir s’il a des dossiers qui nécessitent sa rencontre. Il avait un agenda bien organisé. C’est pour vous dire qu’un ministre pouvait le rencontrer à n’importe quel moment”.

Pour conclure, notre interlocuteur précise : “Sincèrement, Oumar Tatam Ly est la personne la mieux indiquée pour sortir le Mali de cette situation. A condition qu’il accepte lui-même d’être candidat à la présidentielle”.

Notons que le nom d’Oumar Tatam Ly était cité pour être le président de la Transition ou le Premier ministre. Apparemment, il aurait refusé l’offre à cause de certaines conditions.

On se rappelle aussi qu’il fut l’un des Premiers ministres sous IBK. Il a rendu son tablier un 5 avril 2014.  Et le contenu de sa lettre de démission est sans commentaire.

“Excellence Monsieur le Président de la République,

Au regard des dysfonctionnements et des insuffisances que j’ai relevés dans la marche du gouvernement, qui réduisent grandement sa capacité à relever les défis se présentant à lui, il m’est apparu nécessaire de lui imprimer, au sortir des élections législatives, dans un environnement institutionnel, devenu moins favorable, des évolutions propres à lui conférer davantage de cohésion et à le doter de compétences accrues lui permettant de mettre en œuvre les changements attendus par vous-mêmes et par le peuple malien. Je n’ai pu vous convaincre de la nécessité de ces évolutions, lors de nos entretiens des 2, 3 et 16 mars, ainsi que du 4 avril 2014.

En conséquence, en considération de ces vues différentes, qui ne me mettent pas dans la position de remplir la mission que vous m’avez confiée, je suis au regret de vous présenter ma démission du poste de Premier ministre du gouvernement de la République du Mali”, signée Oumar Tatam Ly. Alors qu’il avait été nommé par décret n°2013-721/PRM du 8 septembre 2013, juste après la brillante élection d’Ibrahim Boubacar Kéita pour son premier quinquennat.

Rappelons également que l’ancien Premier ministre Oumar Tatam Ly est initiateur de l’Instruction n°001-PM-CAB du 27 mars 2014. Cela en vue d’améliorer la qualité et les performances des administrations publiques, facteur clé de bonne gouvernance.

Il s’agissait de préciser les conditions et les modalités de la mise en œuvre de l’appel à candidature en vue de pourvoir les postes de directeur des établissements publics et des projets et programmes.

Malheureusement, cette mesure n’a pas été appréciée par beaucoup de Maliens. Voilà, pourquoi, elle a été purement et simplement supprimée après son départ de la Primature.

Il est nécessaire de préciser qu’Oumar Tatam Ly est un cadre de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bcéao) où il fut directeur national pour le Mali. Aujourd’hui, il occupe le poste de conseiller spécial du gouverneur de la Bceao.

Né le 28 novembre 1963 à Paris, en France, Oumar Tatam Ly est le fils d’Ibrahim Ly  (mathématicien et homme de lettres) et de Madina Tall. Il est titulaire d’une agrégation en histoire, d’un DEA en histoire économique de la Sorbonne et du diplôme de l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales de Cergy-Pontoise.

Oumar Tatam Ly a également servi à la Banque mondiale où il a travaillé comme Summer Employment Program. Il fut aussi chargé de mission puis conseiller technique à la présidence de la République du Mali de 1992 à 1994.

       El Hadj A.B. HAIDARA

Aujourd’hui Mali

Laisser un commentaire