Presse en ligne au Mali : Bientôt la signature d’une charte de bonne conduite

Dans le cadre de la semaine de la presse, l’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (Appel Mali) a organisé une conférence-débat sur le thème : « Professionnels de presse en ligne et producteurs de contenus de médias sociaux : différence et complémentarité face au défi d’informer ». Au cours de cette conférence débat, le président de l’APPEL-Mali, Modibo Fofana, a fait savoir que bientôt, il y aura la signature d’une charte de bonne conduite au sein de la presse en ligne.

Cette conférence-débat était animée par le président de APPEL-Mali, Modibo Fofana, Assane Koné et Salif Diarra tous de l’APPEL-Mali, Adama Coulibaly venu du Sénégal. L’objectif de ladite conférence est d’échanger sur une préoccupation qui concerne le secteur de la presse en ligne. Selon le président de APPEL-Mali, Modibo Fofana, l’objectif de l’APPEL-MALI est de contribuer à mieux structurer et professionnaliser le secteur de la presse en ligne confronté à plusieurs défis organisationnels. Selon lui, ces défis ont pour noms : règlementation du secteur par une loi, le professionnalisme, la viabilité, la sécurisation des journalistes en ligne et la promotion du genre dans les medias en ligne. Avant d’ajouter que l’une des missions de l’APPEL-MALI est de procéder à un toilettage du secteur des medias en ligne. « Nous avons élaboré une projet de loi que nous avons proposé à la Haute autorité de régulation (HAC) sur la régulation du secteur en ligne », a-t-il dit.

A l’en croire, des formations ont été organisées par l’APPEL-MALI afin de renforcer la capacité des hommes et femmes de médias. Selon Modibo Fofana, il y a trop de dérive sur les réseaux sociaux. Pour preuve, il dira que l’APPEL-MALI intervient fréquemment au niveau de la police pour des cas d’arrestations. En outre, le président de l’APPEL-MALI, Modibo Fofana, a annoncé que bientôt, il y aura la signature d’une charte de bonne conduite au sein de la presse en ligne.

Selon Assane Koné, directeur de publication du site « notrenation », depuis 2015, l’environnement médiatique a évolué. Cependant, il dira que l’organe de presse en ligne est une affaire de professionnel. Pour Salif Diarra de l’APPEL-Mali, il y a une complémentarité entre la presse en ligne et les réseaux sociaux. A ses dires, il est urgent d’adopter une loi régularisant le secteur de la presse en ligne. Adama Coulibaly abonde également dans le même sens.

A. Sogodogo

Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *