Samuel Eto’o fils lors du dîner gala du mouvement “BSS” à Radisson collections : “La chose la plus belle au monde, c’est d’apporter le sourire aux autres”

“Ma vie était destinée à la prison centrale de mon quartier, mais avec le football, je suis parmi le plus fortuné de mon pays”

Pour l’ancien attaquant du FC Barcelone, la chose la plus belle au monde, c’est d’apporter le sourire aux autres. “Depuis un certain temps, j’ai compris qu’assister les autres est la chose la plus importante dans la vie. Comme ce que mon grand frère Boubacar Sidiki Sangaré, président du Mouvement BSS, a fait en organisant un tournoi de football pour les jeunes.

Cette joie que la jeunesse a vécue, à travers cette compétition, n’a pas de prix et c’est pour cela que je vous encourage à continuer d’assister la jeunesse pour le bonheur du Mali. Pour ce combat, je suis disposé à vous accompagner”, a-t-il expliqué.

Parlant de sa carrière, l’enfant de Douala a indiqué qu’il est issu d’une jeunesse qui manque très souvent de rêve. “Je suis un enfant de bas quartier, ma vie était destinée à la prison centrale de mon quartier, mais avec le football, je suis parmi les plus fortunés de mon pays. Les jeunes qui ont joué la finale de la coupe BSS étaient très heureux en me voyant, mais ce qu’ils n’ont pas compris ce qu’il y a 27 ans j’étais à leur place. J’étais pauvre sans rêve et sans avenir, mais j’avais un don celui de jouer au football. J’ai eu cette opportunité d’aller me battre face à d’autres talents et j’ai également eu la présence d’esprit d’aimer le travail. C’est pour cela que je me dis souvent que la magie de la réussite, c’est le travail”, a-t-il laissé entendre, avant d’ajouter qu’il s’est battu même si cela n’a pas été facile.

“Le plus important dans la vie, c’est de savoir se relever. Je suis tombé plusieurs fois et je me souviens le jour où j’ai dit à mon père que je vais signer un contrat professionnel au Real Madrid et qu’ils m’ont proposé un contrat de telle somme.

Mon père m’a dit mon fils nous ne serons plus jamais pauvres. Quelques années plus tard ce que je touchais par mois, c’est ce que je touchais par seconde et j’ai dit à mon père alors là c’est le miracle de l’Eternel.

Je veux vous raconter une petite histoire. Celui qui garde son argent à la maison sans rien faire, cet argent n’évolue pas. Celui qui fait un placement  à la banque même si c’est un taux de 20 %, il gagne un peu. C’est ce que j’ai fait en quittant le Real Madrid où je ne jouais pas pour aller à Majorque où j’ai commencé à jouer. C’est l’opportunité que j’ai eue en jouant chaque week-end qui m’a permis d’être ce que je suis aujourd’hui”, dit-il. Et de conseiller aux jeunes gens d’avoir le courage de prendre de bonnes décisions dans la vie.

Samuel Eto’o Fils a conclu son intervention en précisant que le Mali est l’un des pays les plus riches au monde. “Aujourd’hui, il est inadmissible que nous soyons pauvres, mais nous le sommes parce que nous l’acceptons. Être riche est un état d’esprit et ce n’est pas forcément d’avoir de l’argent, mais un état d’esprit”, a-t-il précisé.

                    Mahamadou Traoré  

Aujourd’hui Mali

One Reply to “Samuel Eto’o fils lors du dîner gala du mouvement “BSS” à Radisson collections : “La chose la plus belle au monde, c’est d’apporter le sourire aux autres””

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *