SIAMA : La créativité des artisans à l’honneur

Le Chef du Gouvernement, Dr. Choguel Kokalla Maïga, en compagnie des membres du Gouvernement, a assisté à la cérémonie de lancement de la 3ème édition du Salon international de l’artisanat malien (SIAMA). C’était le jeudi dernier au Parc des Expositions de Bamako. Durant dix jours, les participants à ce salon, venus de l’intérieur du pays et d’autres pays d’Afrique, exposeront leurs savoir-faire au grand public. Des conférences débats, des prestations artistiques sont inscrites au programme de cette troisième édition. Plus de 100 stands sont aménagés, plus 7 pavillons et avec 40 corps de métiers présents pour faire de ce salon une source de relance de l’économie malienne.

Selon le président de l’Assemblée permanente des chambres des métiers du Mali, Mamadou Minkoro Traoré, le thème choisi pour cette édition « Artisanat et sortie de crise, notre contribution », est évocateur dans le contexte de crise que le Mali traverse. Pour le président de l’APCMM, il est du devoir de chaque artisan d’œuvrer pour le bien du pays. Conscient des défis du moment, il a, au nom de ses pairs artisans, annoncé que le secteur artisanal s’engage corps et âme à soutenir les forces de défense et de sécurité du Mali. D’après son intime conviction, l’une des meilleures pistes de solution contre les maux qui assaillent le pays demeure le secteur artisanal. Parlant du salon, il dira qu’il comporte 40 corps de métiers, 7 pavillons et plus de 100 stands aménagés. A l’en croire, l’objectif du SIAMA, est d’encourager les jeunes artisans en faisant la promotion de leurs savoir-faire et de leur donner plus de possibilité à vendre tout en faisant l’honneur du Mali. Dans ses mots, le président de l’APCMM a salué l’engagement et la solidarité manifestés par le président de la Chambre des commerces et d’industrie du Mali (CCIM), Youssouf Bathily, pour le parrainage de cette édition du SIAMA. Il n’a pas manqué aussi de remercier le Chef du Gouvernement dans son combat quotidien de la consommation du textile Malien.

Sidiki Dembélé

Source: Lerepublicainmali

Laisser un commentaire