Situation tendue à Bamako : Des tirs entendus dans le camp de Kati et à Tomikorobougou

Des tirs ont été entendus tôt ce mardi matin 18 août 2020 dans le camp de la ville garnison de Kati et dans le camp de garde de Tomikorobougou.

Depuis, plusieurs informations circulent sur les réseaux sociaux évoquant l’arrestation du ministre des finances, Abdoulaye Daffé et de responsables militaires. Si toutes ces informations restent à vérifier, les travailleurs de’partenariat cité administrative qui oncentre l’essentiel des ministères et la primature a été évacué. Les services publics et privés sont aussi désertes.

Selon de sources dans le camp de garde de Tomikorobougou, trois (03) véhicules sont rentrés par la grande porte côté sud avec des hommes en armes seraient venus enlevés le CEM adjoint de la garde nationale dans son bureau. Ils auraient fait des rafales en l’air pour faire fuir les sentinelles avant de sortir par la porte Est. Les gardes se mobilisent pour sa recherche.

Selon un correspondant de la radio Renouveau Fm, tous les militaires du camp de Kati seraient en armes et des armes lourdes sont aussi mobilisées. Quel est l’objectif de ce mouvement qui ressemble à une mutinerie. En attendant la réponse à cette question, les Bamakois vivent cette situation avec beaucoup de peur et préfèrent rester chez eux.

Source: Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *