Trafic d’or entre le Mali et le Venezuela : Nicolas Maduro connexion ?

Le Venezuela traverse une crise politique depuis 2019. Alors que Nicolas Maduro détient le pouvoir de facto, certains pays reconnaissent son opposant Juan Guaido comme chef d’Etat légitime et ont imposé des sanctions économiques pour obliger le gouvernement en place à céder.

En 2020, le Mali a servi de plaque tournante à un réseau de trafic de lingots d’or ayant rapporté plus d’un milliard d’euros au gouvernement de Nicolas Maduro. C’est l’annonce explosive faite la semaine dernière par Julio Borges, l’un des représentants du chef en exil de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido.

Alors que les sanctions américaines contre la compagnie nationale de pétrole empêchent le régime en place à Caracas d’avoir accès à des liquidités suffisantes, ce dernier aurait trouvé une parade. Selon les informations relayées par Reuters, les réserves d’or de la Banque centrale sont expédiées au Mali par le biais d’avions russes, avant d’être revendues principalement aux Emirats arabes unis qui possèdent avec Dubaï, l’un des principaux centres mondiaux de négoce d’or.

Le gouvernement malien a aussitôt réagi, précisant ne pas être impliqué dans cette manœuvre. Si le trafic d’or vers Dubaï est bien connu en Afrique, les circuits clandestins qui favorisent son développement échappent toujours aux différentes douanes nationales et aux initiatives de lutte contre leur prolifération

« Pour le cas spécifique du Venezuela, nous n’étions pas au courant, mais si cela se confirme, toutes les mesures seront prises », a commenté Alexis Dembélé, directeur de cabinet du ministre des Mines.

Le Venezuela traverse depuis 2019 une crise politique marquée par la contestation du pouvoir de Nicolas Maduro, chef d’Etat reconnu notamment par la Chine et la Russie. A l’opposé, Juan Guaido, président de l’Assemblée nationale, est reconnu comme le président de la République par intérim par une soixantaine de pays, dont les Etats-Unis, la France et l’Union européenne.

Agence Ecofin

Source: Mali Tribune

Laisser un commentaire