Lutte contre le terrorisme au SAHEL: Washington apporte son soutien indéfectible à la France au Sahel

En marge de sa tournée européenne, le Secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken s’est rendu à Paris où il a eu un entretien avec son homologue français, Jean Yves Le Drian. Au cours de cet entretien, les deux hommes ont parlé de la lutte contre le terrorisme dans le Sahel et M. Blinken a affirmé que Washington apporte son soutien indéfectible à la France au Sahel.

L’administration Biden tente toujours de redorer son blason avec ses alliés européens après les relations tumultueuses qu’a laissées Donald Trump lors de son passage dans le bureau ovale. Pour rassurer ses alliés du retour des Etats-Unis, le Secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken a entamé une tournée européenne et au cours de cette tournée, il a rencontré son homologue français Jean Yves Le Drian. Au menu des discussions, la question de la lutte contre le terrorisme dans le Sahel a été évoquée. Mr Blinken  a adressé un message de soutien fort à la France au Sahel.

« Nous sommes des partenaires forts au Sahel et ce partenariat va se poursuivre et la nouvelle administration ne laissera pas tomber la France », a déclaré Blinken devant son homologue français.

Ce soutien américain, la France l’a voulu fort longtemps mais l’administration Trump n’était pas de cet avis. Il a même brandi de retirer les troupes américain d’Afrique de l’Ouest. Et ce nouveau soutien indéfectible américain, que vient d’annoncer Antony Blinken, intervient dans un contexte de mutation de la force Barkhane engagée au Sahel depuis huit ans qui doit laisser place à la coalition des forces spéciales européennes (Takuba). Normalement, cette mutation profonde de Barkhane ne devrait pas remettre en cause le soutien des Etats-Unis au Sahel. On sait déjà que Washington apporte un soutien significatif aux 5 100 soldats français de l’opération Barkhane en matière de logistique, de ravitaillement et, surtout, de surveillance, avec des drones équipés de système d’interception des communications qu’ils sont à ce jour les seuls à pouvoir fournir.  

S’agissant du financement de la force G5-Sahel, la France a tenté à plusieurs occasions l’obtention du chapitre 7 des Nations unies pour lui assurer des financements durables mais l’administration Trump et celui de Biden bottent en touche cette option. Les Etats-Unis préfèrent les coopérations bilatérales qui lient les pays sahéliens.  

Ousmane Mahamane

Source: Mali Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *