Mali :  Des produits stupefiants d’une valeur de 2 milliards  de Franc CFA  incinérés à  Dio

Deux milliards ,huit cent millions de francs CFA( 2.800.000.000 F CFA ) c’est la valeur marchande  estimée des tonnes des produits  composés  de stupéfiants, des psychotropes, des médicaments contrefaits, des appareils chicha ,incinérés ce lundi 26 Juin 2023 à Dio localité situé dans le cercle de Kati.

 C’était sous la présidence  du directeur général de  l’Office Central des Stupéfiants (OCS) le Colonel Major Fousseyni Keita, qui avait à ses cotés le maire de Diago  Daouda Kané, le représentant résidant de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) Mr  Sougnabé  Misset  Antoine, le président du Réseau un Mali sans Drogue  Sidi Mohamed Samaké et plusieurs autres invités.

Placé sous le thème : « La préservation de la santé des populations, une priorité des priorités des plus hautes autorités afin de prévenir toutes les pathologies liées à la consommation de drogues » , la  célébration de la journée internationale de lutte contre la drogue l’abus et le trafic illicite des drogues,  célébrée le 26 juin de chaque année, est une occasion pour les plus hautes autorités du pays de sensibiliser d’avantage la population notamment les jeunes sur la dangerosité de ces produits stupéfiants qui ne cessent de détruire notre société.

La  destruction de ces produits stupéfiants, est aussi une façon pour les responsables de  l’Office Central des Stupéfiants (OCS) de montrer à la population que  les produits dangereux saisis ne peuvent qu’être détruits à travers l’incinération.

A en croire, le directeur général de  l’Office Central des Stupéfiants (OCS) le Colonel Major Fousseyni Keita, ces produits ont été  saisis durant la période de  juin 2022 jusqu’à nos jours  par les antennes de l’OCS  rive gauche, celle de la rive  droite et la Cellule Aéroportuaire Anti-Trafic. Et ils sont incinérés pour épargner la santé de nos populations contre les méfaits de leur consommation.

«   Le fondement juridique de cette incinération de ces produits stupéfiants réside dans l’article 136 de la loi sur les stupéfiants qui prévoit que toutes les drogues saisies sont destinées à la destruction par les moyens appropriés. » A-t-il ajouté.

Pour sa part, le représentant résidant de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) Mr  Sougnabé  Misset  Antoine asouligné que  leur intervention se situe dans le cadre de la fourniture des équipements aux états membres, qui permettent de détecter la drogue, contrôler les aéroports. Il ya aussi la formation du personnel qui est chargé de contrôler les aéroports, et ils veillent  à ce que les personnes arrêtées en lien avec la drogue pussent avoir un traitement adéquat.

 Quand au président du Réseau  un Mali sans Drogue  Sidi Mohamed Samaké  il a salué cette synergie d’action entre l’OCS, l’ONUDC et le réseau  dans le cadre de la lutte contre la drogue en vue de sensibiliser pour un changement de comportement.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *