7 décembre 2019

baner

Actualité

6 décembre 2019

Urgent: l’armée malienne neutralise encore une nouvelle base au Centre

Offensive des FAMa contre les terroristes au centre : l’opération GINOU KADIOUWA détruit une base des GAT à Parou Le 6 décembre 2019 aux environs de 14 heures, les FAMa en progression ont été prises à partie à l’entrée de Parou par les Groupes Armés Terroristes (GAT). Parou est une
6 décembre 2019

Célébration des 10 ans d’activités de Nègè Blon : Un incubateur de talents en chaudronnerie

Pour célébrer l’expérience de 10 ans de Negè blon dans la formation professionnelle en chaudronnerie au Mali, les responsables du centre ont organisé un Symposium, jeudi 5 décembre 2019, au CNPM. La rencontre présidée par M. Salif Kéïta, chargé de mission au ministère de l’emploi et de la formation professionnelle,
6 décembre 2019

Gabon: le fils d’Ali Bongo nommé coordinateur des affaires présidentielles

La mission de Noureddin Bongo Valentin : « Assister le président de la République dans la conduite de toutes les affaires de l’État et veiller à la stricte application de ses décisions ». Le fils du chef de l’État gabonais dispose ainsi d’un cabinet. Noureddin Bongo Ondimba a été nommé
6 décembre 2019

Adresse aux participants du dialogue national ‘’exclusif’’ à partir du 14 décembre 2019 : Soyez du côté du peuple pour ses 15 points de l’Accord d’Alger !

L’Accord du 15 mai est reconnu fondamentalement insuffisant au regard des revendications du peuple de l’Azawad. En clair, ce que le Mali a signé le 15 mai 2015 n’engage que lui: les rebelles, eux, ne reconnaissent que les nouvelles clauses approuvées par l’Avenant du 20 juin 2015. L’Azawad est reconnu
6 décembre 2019

Le MNLA du Mali, toujours dans sa vision séparatiste

En 2012, lorsque la crise malienne éclata, nécessitant l’intervention de l’armée française, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) était un des principaux acteurs de la situation volatile qui a ébranlé le Mali. Le MNLA se définit comme un mouvement rebelle à domination touareg et à connotation politique pour défendre les intérêts des
6 décembre 2019

Recolonisation et partage du Mali par la France : Enfin la société civile se réveille et tape du bon côté !

Nous nous sommes toujours dit que la société civile malienne était amorphe comme le petit animal de Madagascar dénommé le ‘’Paresseux’’. Il dort vingt-quatre sur vingt-quatre. Il se déplace très lentement, toujours somnolent. C’est pourquoi il porte le nom de ‘’paresseux’’. Tel semblé être le cas de la société civile
5 décembre 2019

Lettre ouverte aux députés français : Voici les réalités du conflit malien !

Dans une lettre ouverte, Dr IBRAHIM Ikassa Maiga, interpelle les députés de l’Assemblée nationale française, sur la crise malienne et au Sahel. “Rétablir la vérité des faits pour une saine appréciation des choses, c’est là le sens de la présente Pétition-Lettre Ouverte !”, précise l’auteur de cette correspondance. Monsieur le
5 décembre 2019

Modibo KADJOGUE, président du directoire de L’APM/MALIKO : « oui, nous avons trahi notre pays, nous avons trahi nos enfants et nous avons trahi leur avenir »

La première Conférence nationale du parti APM/MALIKO a eu lieu, samedi dernier, à la Maison des Aînés. Il s’agissait de plancher sur les activités du Bureau National, l’exécution du plan d’action et les résolutions du congrès. Le président du Directoire du parti, Modibo Kadiogué, était entouré de Yaya Haidara, Salia

Société

Santé

Faits divers

Sport / Culture

People