Maisons d’Arrêts : Le CICR plaide pour l’amélioration des aspects liés à l’alimentation

Les évaluations nutritionnelles réalisées au cours de l’année 2022 par le CICR ont montrées des dysfonctionnements dans la gestion de la chaine alimentaire, des augmentations de la prévalence de la MAG et des effectifs dans certaines maisons d’arrêt.

C’est fort de ce constat interpellateur, que le CICR organise depuis ce mardi 22 novembre 2022 et cela pour trois jours à l’hôtel Millenium un rencontre dite : Rencontre annuelle DNAPES-CICR sur la situation alimentaire et nutritionnelle dans les cinq maisons d’arrêt visitées par le CICR au Mali.

 Outre les responsables du CICR et de la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire et de l’Education Surveillée (DNAPES), cette rencontre annuelle DNAPES –CICR sur la situation alimentaire et nutritionnelle dans les cinq maisons d’arrêt visitées par le CICR au Mali, enregistre la présence   les acteurs impliqués dans l’alimentation des détenus dont les responsables des établissements pénitentiaires, les gestionnaires des stocks, les directeurs régionaux, et agents de santé.

 Elle vise un double objectif : Réfléchir sur comment améliorer l’état nutritionnel des personnes privées de liberté des maisons d’arrêt au Mali d’une part et d’autre part présenter l’état des lieux de la situation notionnelle et alimentaire des maisons d’arrêts visitées par le CICR de 2020 à2022.

 Durant trois jours les participants venus de Bamako et de l’intérieur du pays se pencheront sur plusieurs thèmes notamment : La présentation des notions de base en nutrition, méthodologie de l’enquête nutritionnelle dans les Maisons d’Arrêts, la présentation de l’évolution de la situation nutritionnelle dans les Maisons d’Arrêts suivies de 2020 à 2022, identification des dysfonctionnements dans la gestion de la chaine alimentaire etc.

 En intervenant à l’ouverture de cette rencontre rencontre annuelle DNAPES–CICR sur la situation alimentaire et nutritionnelle dans les cinq maisons d’arrêt visitées par le CICR au Mali, le coordinateur protection au CICR Fabian Koufman a souligné que depuis 2015 le CICR est engagé au coté de la DNAPES sur les questions de nutrition, tout en saluant la bonne collaboration entre le CICR et la DNAPES.

 « Cet atelier fait suite à celui qui s’est tenu en avril 2021 au cours du quel des recommandations ont été formulées en ce qui concerne l’amélioration des conditions dans les maisons d’arrêts et deux réunions techniques ont été tenues en vue de suivre la mise en œuvre de ces recommandations », a-t-il déclaré avant d’ajouter que depuis 2013, le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme au Mali, en étroite collaboration avec le CICR travaille à l’amélioration de l’ensemble des conditions de détention en général et des aspects liés à l’alimentation en particulier

En procédant à l’ouverture de cette rencontre dite : Rencontre annuelle DNAPES–CICR sur la situation alimentaire et nutritionnelle dans les cinq maisons d’arrêt visitées par le CICR au Mali, Babou Togora de la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire et de l’Education Surveillée (DNAPES) s’est réjoui de la tenue de cette rencontre très importante sur la situation nutritionnelle des maisons centrales d’arrêts.

« Cette rencontre de trois jours du CICR avec les responsables des maisons centrales d’arrêt du Mali témoigne tout l’intérêt que le CICR accorde aux conditions de vie des personnes privées de liberté. Durant ces jours d’atelier les participants vont réfléchir et proposer des pistes de solutions pour relever les défis en ce qui concerne la situation alimentaire et nutritionnelle dans les maisons d’arrêt à travers le pays », a-t-il déclaré.

 A noter que les travaux prennent fin ce jeudi.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.