Migration irrégulière : un phénomène risqueux et dangereux à éviter !

Sous le financement de l’UNESCO, le Centre d’information et de gestion des migrations (CIGEM) a organisé une vaste campagne de sensibilisation sur les risques et dangers liés à la migration irrégulière. C’était ce lundi 13 juin 2022 à la mairie de la commune IV du district de Bamako sous la présidence de Dr Boulaye Keita, conseiller technique du ministère des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine non moins expert en migration, le maire Adama Bérété, Alhouseyni Ag Aliou, DGA du CIGEM. Ils avaient à leurs côtés, Boubacar N’Diaye, délégué adjoint de la délégation générale des maliens établis à l’extérieur et l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus.
L’objectif global de cette conférence est de contribuer à la lutte contre la migration irrégulière. Il s’agit aussi d’une manière spécifique d’identifier et enrôler les migrants de retour volontaires ou involontaires ; d’identifier et évaluer les besoins ou les préoccupations réels et réalisables en matière de formation et de réinsertion socio-économique des migrants de retour. D’autres points non moins importants des objectifs spécifiques sont entre autres, l’appui au moins de douze (12) projets de formation et de réinsertion des migrants de retour à travers l’octroi des kits ; l’identification de quelques cas de réussite des projets d’insertion des migrants de retour ; l’information et la sensibilisation des populations (jeunes filles et garçons, hommes et femmes) sur les risques et dangers de la migration irrégulière, les possibilités de formation et de réinsertion.
Après les mots de bienvenue du maire Adama Bérété, il a invité les organisateurs de cette conférence à mettre davantage l’accent sur la formation, l’information et la sensibilisation sur les enjeux liés à la migration.
Quant au directeur adjoint du CIGEM, il a édifié l’assistance sur le but de la rencontre notamment sensibilisation sur les risques et enjeux liés à la migration. A ses dires, la migration est un vieux phénomène humain que toutes les sociétés ont connu depuis bien longtemps. Son accentuation ces dernières années, ajoute-t-il, est due à des facteurs économiques, politiques, sociaux, démographiques et climatiques et la fermeture des frontières des pays d’accueil, ce qui a remis aujourd’hui la question de la migration au centre des débats et a fait d’elle un des enjeux majeurs des relations internationales.
Selon Dr Boulaye Keita, il a édifié l’assistance sur les risques et les enjeux liés à la migration particulièrement la migration irrégulière. Par ailleurs, il a aussi souligné l’aspect contributionnel des migrants dans leurs pays d’origines surtout sur le plan du développement. A l’en croire, l’apport des migrants pour le développement de leurs pays d’origines est de 2 à 3 fois supérieur que l’aide des bailleurs réunie par an. Après avoir égrainé les difficultés liées à la migration irrégulière Dr Keita a exhorté les jeunes ayant intention de migrer d’emprunter le chemin légale et juste.
Bourama Camara

Source: Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.