Moribabougou : Un jeune policier tué

La promotion 2020-2021 de la police nationale pleure désormais l’assassinat crapuleux et lâche par des bandits armés du sergent stagiaire de police Ahmeh Niang Tambassi.
Il a été tué, mercredi 18 janvier 2023 aux environs de 23 heures par des bandits armés à Moribabougou Plateau à cause de sa moto Djakarta. Le sergent stagiaire de police Ahmeh Niang Tambassi âgé environ 28 ans a été accompagné dans sa dernière demeure dimanche 22 janvier 2023 par une foule composée d’amis, parents ,et promotionnaires tous venus pour rendre un dernier hommage au sergent stagiaire de police Ahmeh Niang Tambassi.
Que s’est t-il passé ?
Selon les sources sécuritaires le jeune stagiaire de police Ahmeh Niang Tambassi de la promotion 2020-2021 s’est rendu comme à l’accoutumée, ce mercredi 18 janvier 2023 à Moribabougou plateau secteur Tiono Kono pour rendre visite à sa fiancée.
Arrivé sur place il décide d’attendre celle là et c’est là où il trouve la mal chance de tomber nez à nez, sur des bandits armés qui ont tiré sur lui à bout portant à cause de sa moto Djakarta.
Après leur forfait, les bandits ont pris alors la poudre d’escampette et laissé le jeune stagiaire de police dans un bain de sang.
Dans une course folle, ces bandits armés ont tiré aussi sur un conducteur de tricycle qui pour sauver sa vie décide de laisser son engin.
Alertés par le bruit du tir, les cris de détresses, certains curieux de bonne volonté ont couru vers le lieu pour porter secours au jeune policier couché par terre dans un bain de sang.
Admis à l’hôpital et après avoir passé quatre jours, le jeune stagiaire de police Ahmeh Niang Tambassi a succombé à ses blessures le 21 janvier 2023.
Du coté du commissariat de police de Moribabougou les investigations sont toujours en cours pour mettre la main sur les assassins du sergent stagiaire de police.

Rappelons qu’ en 2013,  Ely Dicko, un bandit de grand chemin  a abattu le sergent-chef de police Boubacar Camara qui a succombé à ses blessures. Ce même bandit  a été tué par des éléments de la Brigade de recherches (BR) du 13ème Arrondissement, plus déterminés et plus tenaces que lui.

Affaire à suivre.
Dors en paix
Mohamed kanouté
Source : Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.