PRIX D’EXCELLENCE : La Fondation Soumaila Cissé respecte la tradition !

Face à la nécessité d’encourager les meilleurs élèves du Mali, la fondation Soumaila Cissé pour l’Espoir et l’Excellence a organisé la 2e édition du prix d’Excellence. C’était le samedi 24 décembre 2022 à l’Azalai Hôtel Salam de Bamako, sous la présidence de Mme Sidibé Dédéou Ousmane, ministre de l’éducation nationale, en présence de Mme Cissé Aissata Traoré épouse de feu Soumaila Cissé, non moins présidente de la fondation, ses enfants, cadres et militants de l’URD et d’autres invités. 

‘‘Les grands hommes ne meurent jamais’’, a-t-on coutume de le dire. Certes, Soumaila Cissé est parti à jamais, mais continue de vivre en la fondation qui porte son nom. Car en décidant d’encourager l’excellence à l’école malienne, la Fondation Soumaila Cissé pour l’espoir et l’excellence fait ressusciter Soumaila Cissé, l’homme au parcours exceptionnel qui de son vivant a toujours rêvé d’un Mali émergent basé sur la culture de l’excellence. 

C’est dans cette optique que la fondation a bien voulu prendre la relève en mettant l’école au cœur de ses activités en remettant des prix d’excellence aux meilleurs élèves. Ainsi, pour la deuxième édition, ils étaient quatre récipiendaires à recevoir des prix. Il s’agit de la première nationale et les trois meilleurs élèves du District de Bamako admis au Diplôme d’Etudes Fondamentales, session 2022. C’était en présence des parents des récipiendaires, les directeurs des CAP de Baconi, de Banankabougou et de Lafiabougou ; du Président du Chapitre malien de Internet Society et les lauréats de la première édition.  

Encouragement pleins de sens !

A la suite des mots de bienvenu de Mme le Maire de la commune III, Mme Cissé Aissata Traoré, épouse de feu Soumaila Cissé, a rappelé que la fondation a été mise sur les fonts baptismaux le 18 décembre 2021. Si la première édition du prix d’Excellence a permis de récompenser les trois meilleurs élèves admis au Diplôme d’Etudes Fondamentales dans la région de Tombouctou, elle a rappelé que la deuxième a concerné la meilleure nationale et les trois meilleurs élèves admis au DEF de la session 2022 du District de Bamako. Lesquels ont reçu chacun un ordinateur portable et une enveloppe de 100000F plus un geste symbolique de 50 000f de la part de Mme le Ministre de l’Education nationale. C’est un encouragement plein de sens. En ce sens qu’il s’agit de récompenser les meilleurs mais aussi d’inviter les autres à redoubler d’efforts permettant à l’école malienne de retrouver sa noblesse d’antan. C’est pourquoi, Mme Cissé a exprimé toute sa fierté aux heureux récipiendaires. « Je vous exhorte surtout à persévérer dans la recherche de cette Excellence, combien nécessaire pour prétendre à un brillant cursus scolaire », conseille-t-elle. « Il vous incombe, dès à présent, de prendre conscience que la perfection scolaire constitue le tout premier gage d’intégration réussie de notre pays dans le concert des nations engagées », a-t-elle ajouté, avant de rassurer les récipiendaires de l’accompagnement de la Fondation dans la mesure du possible.  

Résultats encourageants en une année d’existence ! 

Dans son intervention, la présidente a fait sien l’adage qui dit « qui cherche la perfection obtient l’excellence ». Et d’ajouter que la Fondation Soumaila Cissé pour l’Espoir et l’Excellence a, en l’espace d’une année, élaboré et mis en œuvre, un certain nombre de projets qui consacrent cet engagement. En ce qui concerne les élèves, la président a souligné que la fondation a organisé à leur profit des modules d’initiation à l’informatique et a procédé à la mise en place de cours préparatifs dans les disciplines scientifiques. A ces actions, la fondation a également distribué des matériels informatiques et a accompagné les lauréats à l’école. « L’année dernière, après la remise des prix aux trois lauréats de la région de Tombouctou, la Fondation s’est engagée à les suivre tout au long de leur parcours scolaire. C’est pourquoi, fidèle à ses engagements, la fondation dans quelques instants offrira aux récipiendaires de l’année dernière une enveloppe symbolique de 100 000 FCFA », a-t-elle annoncé. 

Quant aux enseignants et encadrants, la fondation a initié des sessions de renforcement des capacités techniques permettant l’usage de l’outil informatique dans la prise en charge des travaux scolaires y afférents. Elle a aussi procédé à la mise en place de logiciels adaptés en vue d’une meilleure administration et gestion de l’école. 

Dans les infrastructures scolaires, la présidente a rappelé que la fondation a déployé des efforts de réhabilitation et d’équipement du Lycée de Niafunké dans la perspective d’en faire un établissement de référence d’excellence scolaire. Toutefois, elle a rappelé que le Programme de la Fondation Soumaila Cissé pour l’Espoir et l’Excellence comporte deux autres composantes. Elles sont relatives à la création ou la préservation d’un environnement à la fois sain permettant aux populations d’accéder au bien-être dans leurs terroirs respectifs et à l’assistance aux personnes en situation de précarité. « Au demeurant, la Fondation a déjà effectué quelques réalisations dans le cadre de ces deux dispositifs », a-t-elle indiqué. 

Le satisfecit affiché de Mme le ministre !

Après les parents et récipiendaires qui ont été reconnaissants à la fondation, Mme le Ministre de l’Education nationale n’a pas pu se réserver de féliciter la fondation qui encourage l’excellence à l’école.  Très comblée, elle s’est réjoui du fait que la fondation a décidé de mettre l’école au centre de ses activités en encourageant les meilleurs élèves. « C’est la plus belle manière de permettre la mémoire de feu Soumaila Cisse », déclare-t-elle. Toutefois, elle n’a pas manqué de saluer la mémoire de feu Soumaila Cissé qui restera un exemple à suivre de par son parcours et son sens élevé de responsabilité et d’engagement. Elle a saisi l’occasion pour transmettre les salutations des autorités de la transition à la fondation pour les résultats engrangés malgré son jeune âge. Et Mme le Ministre de féliciter singulièrement la fondation pour avoir permis à une lauréate mariée de force de reprendre le chemin. 

A Coulibaly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.