Santé : Attention à la saison froide et ses effets collatéraux (maladies)

La saison froide arrive avec des maladies comme le rhume et la toux. Le taux de ces différentes maladies s’augmente pendant cette période de froid, après les observations faites par les populations.
Les spécialistes de la santé conseillent donc de protéger les enfants et les personnes âgées en particulier. Cette période est très propices pour les vendeurs de friperies et des huiles cosmétiques pour la peau car, c’est une occasion pour eux de se bien frotter la main.
Protégeons nous, et les personnes vulnérables au froid (enfants, les personnes âgées…) car le froid peut produire des effets directs sur le corps, peut-on lire sur le site santé. Journaldes femmes.fr.
Selon ce site, le froid a des effets sur l’organisme au niveau des systèmes nerveux, endocrinien, cardiovasculaire et respiratoire. « La baisse de la température entraine une vasoconstriction ainsi qu’une augmentation du cholestérol, du fibrinogène et de la viscosité sanguine », rappelle l’Institut de veille sanitaire.
Il y’a aussi les effets indirects : les traumatismes suivant des chutes ou les accidents de la circulation liés aux verglas, l’intoxication au monoxyde de Carbonne, première cause de mortalité par intoxication aigué…
Comment ne pas avoir froid aux mains et aux pieds ?
Parties les plus exposées, les extrémités comme les mains et les pieds sont particulièrement sensibles au froid. Or il faut les protéger suffisamment pour éviter la formation de gerçures, des fissures douloureuses qui se développent sur les zones longuement exposées à un froid vif (moins de 0°C) qui déshydrate la peau. Dépourvue d’eau, celle-ci s’assèche et tiraille. Des sillons se creusent et les gerçures, voire les crevasses (plus profondes) apparaissent. Mais ce n’est pas le seul risque ! L’exposition des extrémités à des températures négatives entraine une vasoconstriction des capillaires, à l’en croire, le site santé.journaldesfemmes.fr
Nous devons prendre soin des personnes les plus vulnérables qui sont : les populations précaires, sans domiciles ou isolées, les personnes qui travaillent dans des conditions, les exposant au froid, les enfants, les personnes âgées, et enfin les personnes présentant certaines pathologies chroniques préexistantes (cardiovasculaires, respiratoires ou endocriniennes).
« Le froid, mais aussi le vent glacé peuvent être dommageables pour la santé et causer des gerçures, hypothermies, crises d’asthme, angines de poitrine… » renchérie le site.
Il faut donc redoubler de vigilance et adopter les réflexes suivants pour minimiser les effets néfastes du froid :
Limitez les activités extérieures si vous faites partie des personnes à risque. Sauf nécessité impérative, évitez de sortir avec votre nourrisson en période de grand froid. Limiter les efforts physiques même lorsqu’on est en bonne santé. Si vous devez sortir, couvrez-vous chaudement (bonnet et écharpe pour recouvrir la bouche) et chaussez-vous avec des chaussures antidérapantes pour éviter les chutes. Soyez particulièrement vigilants pour les nourrissons et les enfants…

Ousmane Fofana

Source: Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.