Soumaoro Kanté ne fut pas dévoré par le crocodile, car il avait son destin à accomplir.

Il fut donc sauvé par un épervier ( sègè) et mis à l’abri dans un puits(lokolon) dans lequel vivait un crocodile couramment appelé « le crocodile preneur de jumeaux »( filani gosi banba). Et c’est ainsi qu’il put échapper à la vindicte de ses frères. Il fut un vrai dankanma, c’est-à-dire un homme prédestiné, qui a acquis le pouvoir parce que c’était son destin. Il était né pour être roi, autrement il ne le serait pas devenu. L’adversité était grande contre lui mais il a tenu tête à ses autres frères qui s’étaient tous ligués contre lui

Aucun d’entre eux n’avait la force, la puissance qu’il avait. Alors ils étaient jaloux et ils entreprirent de lui briser la tête à coups de massue. Il dut son salut à la fuite. Ne sachant ou aller, il se dirigea vers le lieu dit « lokolon » un puits dans lequel vivait un crocodile couramment appelé « le crocodile preneur de jumeaux »( filani gosi banba).

Ce crocodile vivait dans le grand puits lokolon et il était dangereux pour tout etre humain de s’y aventurer. Mais Soumaoro n’avait point d’autre refuge. Il se dirigea donc vers lokolon, la peur au ventre. Il pensait que c’en était fini de lui, car ses frères ne l’épargneraient pas.

Le crocodile est un animal réputé par sa puissance et sa rapidité. Il suffisait qu’il sente ton ombre pour que tu sois enlevé et dévoré. Il ne fut pourtant pas dévoré, car il avait son destin à accomplir. Il fut donc sauvé par un épervier( sègè) et à l’abri à lokolon, il put échapper à la vindicte de ses frères. Voilà pourquoi les forgerons Kanté ont tous pour totems l’épervier et le crocodile. Ils ne doivent pas faire de mal à l’épervier et au crocodile encore moins en manger la viande.

Dieu l’a gratifié Soumaoro d’un immense savoir et il avait la magie en lui. Il parvint donc à s’installer sur la peau de la royauté à Sosso. Il en fit un royaume craint et respecté dans toutes les contrées du Sahel et de la savane. Dieu l’a gratifié de la guerre et il est resté dans la mémoire collective, dont les griots sont dépositaires, comme un grand chef de guerre

Journaliste, Chercheur..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.