18e conférence nationale de l’ADEMA : « Rassemblons-nous pour sauver le Mali », lance le Pr Akory de APM-Maliko

Invité à la 18è conférence nationale de l’Adema-Pasj, le Pr Akory Ag Iknane, membre du directoire de l’Alliance Pour le Mali (APM-Maliko), a lancé un vibrant appel à la classe politique et la société civile malienne. Il s’agit d’un appel à l’union autour du Mali qui traverse une crise sans précèdent.
« Aujourd’hui le Mali vit une crise sécuritaire, politique et humanitaire. Il y’a pas mal de maliens qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts. Nous avons des déplacés internes et des déplacés dans les autres pays », alerte le Pr Akory, avant de saluer l’Adema pour l’honneur fait à son parti.
A cette situation, il a ajouté la crise sanitaire liée à la covid19. « C’est vrai que le nombre des cas diminue mais cela ne veut pas dire que c’est fini parce que nous avons encore des vagues dans d’autres pays. Cela peut occasionner la transmission avec des cas importés », averti le Pr.
Ainsi, le Pr Akory trouve que le Mali traverse une situation qui interpelle tous. C’est pourquoi, il a saisi l’occasion pour évoquer la nécessité de l’union sacrée. Seule alternative pour que le Mali puisse sortir grand de cette crise multidimensionnelle.
« Aujourd’hui, il urge que nous nous rassemblions parce que nous avons quelque chose de commun, quelque chose qui nous est très cher qu’est le Mali. Quel que soit nos divergences d’idées et de vue, nous n’avons que le Mali seul à préserver », explique le Pr Akory.
Profitant de l’occasion, il a au nom de son parti, invité l’ADEMA à s’engager dans l’inclusivité en faisant appelle à toutes les formations politiques, à toutes les associations de la société civile pour réfléchir ensemble afin que le pays sorte de cette crise qui n’a que trop duré avec comme conséquence l’instauration d’un climat de méfiance avec les partenaires.
Face aux tentatives de déstabilisation, le Pr trouve que les maliens n’ont pas droit à l’erreur. « Nous n’avons pas le droit d’échouer, aujourd’hui nous avons une trajectoire pour retrouver notre dignité, la confiance en nous. Pour cela, nous devons nous mettre ensemble, laissant de côté nos divergences jusqu’à ce que nous puissions bâtir un Mali nouveau »
Il explique d’ailleurs que APM-maliko se trouve dans cette dynamique car est la première association à parler de refondation. « C’est pourquoi nous soutenons la transition et nous nous associons à toute initiative apte à réunir les maliens afin de jeter les bases d’un Mali nouveau », a conclu le Pr Akory.
Coulibaly A

Source: Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.