CORRUPTION ET DELINQUANCE FINANCIERE : Le rapport annuel 2021 du Bureau du Vérificateur Général remis au président de la transition 

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a reçu, hier mardi 29 novembre 2022, le rapport annuel 2021 du Bureau du Vérificateur Général. Cette cérémonie de remise solennelle a enregistré la présence des membres du gouvernement parmi lesquels le Premier ministre par intérim, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, le ministre de la Refondation de l’Etat, le Président du CNT. C’était dans la salle des banquets de Koulouba.

Selon le Vérificateur Général, Samba Alhamdou BABY, le rapport annuel de vérification est est le fruit d’une analyse approfondie se fondant non seulement sur la cartographie des risques et l’importance des secteurs d’activités des entités, mais également sur les saisines reçues des citoyens, des organisations de la société civile et surtout du Gouvernement. A l’en croire, le document en question s’articule autour de 33 missions réparties entre vingt (20) vérifications financières et de conformité ; quatre (4) vérifications de performance ; huit (8) vérifications de suivi des recommandations ; une (1) évaluation de politique publique. « Ces différentes vérifications et évaluation qui offrent un tableau moins luisant de la gestion des administrations publiques maliennes, ont concerné les domaines de la Santé, des Transports, de l’Éducation, de la Décentralisation, de l’Énergie et de l’Eau, des Mines, du Développement rural, des Technologies de l’Information et de la Communication », a-t-il déclaré.

Le satisfecit affiché du président de la transition

« Au regard de l’aspiration du peuple malien à plus de bonnes pratiques et de gestion efficiente au sein de nos structures et services publics, la présente cérémonie constitue un tournant décisif dans le vaste chantier de la lutte contre la corruption et autres pratiques connexes », déclaré d’entrée le président, avant de féliciter et encourager le Vérificateur Général et toute son équipe pour les efforts consentis. Si la lutte contre la corruption et la délinquance financière fait partie des priorités des autorités de la Transition, le président a salué la collaboration entre le Bureau du Vérificateur et les autorités judiciaires. Toute chose qui cadre avec les initiatives du Gouvernement, notamment l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre la corruption sous l’égide du Ministère de la Refondation de l’Etat. « Cette stratégie vise, entre autres, à doter notre Pays d’une vision dans la lutte contre la corruption et, en conséquence, de mécanismes efficaces et opérationnels d’intervention mettant l’usager au cœur de l’action publique », explique le président. C’est pourquoi, ajoute-t-il, le Gouvernement accordera une attention particulière à la mise en œuvre des recommandations issues des rapports de vérification. « Eu égard aux lenteurs éventuelles de mise en œuvre des recommandations, il importe également d’améliorer le contrôle interne des services publics en s’assurant que les différents acteurs de la gouvernance des structures assument leurs rôles et responsabilités, diligentent le suivi-évaluation de leurs activités et rendent comptes », a-t-il conclu.

A.Coulibaly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.