Education nationale : un nouveau projet sur la recherche lancée

mali24

Le jeudi 14 juillet dernier, le projet de recherche dénommé : « Un nouveau modèle de classes passerelles pour améliorer l’apprentissage des enfants et des jeunes non scolarisés dans les 6 pays membres de la Fondation Karanta en Afrique de l’Ouest a été lancé dans la capitale malienne, Bamako. La cérémonie du lancement de ce projet était présidée par Sidibé Dédéou Ousmane, ministre de L’Education nationale du Mali et Vice-Présidente de la Fondation Karanta. 

En effet, ce lancement avait pour objectif général de présenter ce projet de recherche aux autorités administratives, politiques et communautaires, les partenaires techniques et financiers de l’éducation, la communauté éducative, les bénéficiaires et les médias en vue de requérir leur adhésion et leur engagement.

A rappeler que la Fondation Karanta est une institution d’appui aux politiques d’éducation non formelle de six (6) pays. Il s’agit du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, du Niger et du Sénégal. Elle est un organisme public de droit international reconnu par les Nations Unies. La Fondation Karanta a pour missions entre autres : l’identification, la capitalisation et la vulgarisation des expériences réussies en alphabétisation et éducation non formelle (Aenf). A cet effet, elle s’appuie sur des échanges entre les acteurs et la mutualisation des ressources des pays membres. Convaincue de l’intérêt de cette initiative, la Première responsable de l’éducation malienne a invité ses homologues ministres des pays membres de la Fondation Karanta à faire de même dans leurs pays respectifs. Aussi, madame la ministre s’est engagée à soutenir la mise en œuvre de ce projet dans les prochaines étapes, notamment les phases expérimentation et partage des résultats dans la perspective d’une mise à l’échelle.

Ont pris part à cette cérémonie de lancement en présentiel aussi bien qu’en visioconférence :

les ministres en charge de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle des pays membres de la Fondation Karanta, les Représentants pays du Pôle Afrique 21 du KIX, les PTF, les responsables du Consortium Karanta-Fawe-Rocare, les chercheurs, les Points focaux de la Fondation Karanta, Coordinateurs-trices nationaux de Fawe et de Rocare, les membres de l’organisation de la société civile, les leaders communautaires, les représentants des communautés bénéficiaires et les journalistes/ communicants.

Fily SISSOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.