Commission Vérité Justice et Réconciliation : Concours entre les étudiants pour une justice transitionnelle.

L’Association malienne des droits de l’homme (AMDH) en partenariat avec le GIZ et l’université a procédé au lancement officiel du concours entre les étudiants en droit et en sociologie. C’était ce mardi 24 janvier dans l’amphithéâtre de la faculté de droit public sous la présidence de Me Moctar Mariko président de l’AMDH.

Sous le thème : « Soutien de la société civile au processus de la justice transitionnelle au Mali »,

Ce concours vise de façon général à mettre en compétition les étudiants en Droit et en Sociologie pour faire connaitre en milieu Universitaire à travers des articles de 4 pages sur les travaux et le mandat de la  CVJR et le rôle que les organisations de la société civile (OSC), les étudiants, les professeurs et les populations doivent  accompagner la suite du travail de la CVJR  pour la réussite du processus de la justice transitionnelle au Mali. 

En outre  ce présent projet vise aussi à édifier la population sur les travaux de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) sur le rôle de la société civile en matière de suivi et la création des organes successeurs. Et qui seront chargées de la mise en œuvre des recommandations. D’autres parts, il vise à mobiliser les étudiants et les populations pour la réussite du processus de la justice transitionnelle au Mali.

A  l’issue dudit concours, le 1er ou la 1ère  aura une moto Jakarta plus un ordinateur, le 2ème  un ordinateur et le 3ème  aura chacune une tablette.

Pour la circonstance, le doyen de la faculté du droit public (FDPU), M. Moussa SANGARE invite les étudiants à plus de participations en vue de la réussite dudit concours. 

Pour sa part M.MARIKO explique que  le choix de l’université pour le lancement officiel n’est pas fortuit car l’université est un laboratoire scientifique de conceptions qualitatives et quantitatives, de confections et de sensibilisations sur une décision à prendre…

Rappelons qu’après une crise multidimensionnelle sans précédente, ayant occasionné de nombreuses violations graves des droits de l’homme tout en rendant difficile le vivre ensemble des communautés que le feu président Ibrahim Boubacar KEITA a créé la CVJR par ordonnance n° 2014-003/P-RM du 15 Janvier 2014. CVJR a  mission de « contribuer à l’instauration d’une paix durable, à travers la recherche de la vérité, la réconciliation et la consolidation de l’unité nationale et des valeurs démocratiques ».

Ousmane Fofana

Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.