Resistance aux Antimicrobiens RAM : Les experts en conclave à Bamako

La Resistance aux Antimicrobiens est un phénomène naturel, qui est fortement accéléré par l’utilisation inappropriée des antimicrobiens chez les humains, les animaux et les plantes. Et 10 millions de vies humaines par ans dans le monde pourraient être en danger d’ici 2050.

Face à l’urgence de la situation les experts de la santé animale et de l’agriculture venus du Mali et de la sous-région sont depuis ce lundi 12 décembre 2022 en conclave à l’hôtel de l’Amitié au cours d’une rencontre dite : Atelier d’Evaluation du Système National de Surveillance de la résistance aux antimicrobiens (RAM dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture.

Organisé par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture FAO en collaboration avec Ministère du développement Rural, l’Organisation Mondiale de la Santé OMS et l’Organisation Mondiale de la Santé Animale pour l’Afrique, la présente rencontre de cinq jours enregistre la présence des représentants de la plateforme nationale « Une Seule Santé », du ministère de la santé et du développement durable , les experts de l’alimentation et de la santé animale venus du Mali et de la sous-région.

Objectifs : Evaluer la mise en œuvre du plan d’action national ou des différentes activités sur la RAM, en utilisant l’outil PMP-AMR; appuyer le Mali dans la formulation des actions à prendre à court terme pour amener la mise en œuvre du plan d’action national à un niveau plus élevé.

En souhaitant la bienvenue aux participants à cette rencontre le représentant résidant de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture Mr Mahamadou Manssour N’Diaye a axé son intervention sur la nécessité de cette session pour le Mali et la sous –région.
« Les antimicrobiens sont des médicaments vitaux utilisés pour prévenir et traiter les maladies chez les être humains, les animaux et les plantes. Ces maladies sont causées par des microorganismes comme des bacteries, des virus, des champignons ou encore des parasites », a- til souligné.

Pour sa part, le représentant de l’organisation mondiale pour la santé animale Dr Karim Tounkara a touché du doigt la pertinence de cette rencontre pour l’agriculture et le monde animal.
Selon lui la santé des humains et des animaux dépend de la disponibilité, de l’efficacité et de la bonne utilisation des antimicrobiens. Et l’orsque les antimicrobiens sont mal administré ou utilisé de façon abusive chez l’homme et chez l’animal, ils peuvent cesser d’être efficaces.

Quand au représentant de l’organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Cristian Itama Mayikili il a dans son intervention salué la collaboration entre les agences de l’ONU pour lutte ensemble contre la résistance aux antimicrobiens qui est un phénomène naturel.

« Ce cadre de collaboration est une belle initiative et dans les jours à venir dans le cadre de la lutte contre la résistance aux antimicrobiens, 62.000 têtes de bétails seront vaccinées dans la région de Kidal par l’organisation mondiale de la santé » a- t-il martelé.

En procédant à l’ouverture de cet atelier, le secrétaire général du Ministère du Développement Rurale Mr Daniel Siméon Kelema s’est réjoui de la tenue de cette rencontre, tout en saluant la contribution importante de l’Agence Américaine pour le Développement International US-AID, et de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture FAO dans le cadre de la lutte contre la résistance antimicrobienne RAM.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.